-- -- -- / -- -- --
Nationale

Algérie Poste : Les grévistes menacés de licenciement

Algérie Poste : Les grévistes menacés de licenciement

Observant une grève surprise depuis de 12 avril, les travailleurs contestataires d’Algérie Poste sont appelés à rejoindre leurs postes sous peine d’être licenciés. C’est la menace brandie par la direction d’Algérie Poste, laquelle rappelle que la grève a été déclarée illégale.

Sans préavis, les travailleurs d’Algérie Poste ont répondu favorablement à un appel à la grève lancé sur les réseaux sociaux, paralysant ainsi les bureaux de poste, au grand dam des citoyens, pris au piège par cette grève inopinée.

Pour contenir la colère de ces travailleurs qui mettent en avant, principalement, la non-perception des primes depuis plusieurs années, la direction générale d’Algérie Poste est intervenue au deuxième jour de débrayage, promettant la prise en charge des revendications.

En vain, les postiers ont maintenu le mouvement de grève jusqu’à jeudi, faisant réagir encore une fois la direction, cette fois-ci pour menacer les travailleurs grévistes qui ne rejoindront pas leurs postes de licenciement.

«Algérie Poste porte à la connaissance des travailleurs grévistes qui ne rejoindront pas leurs postes que des mesures strictes seront prises à leur encontre, conformément aux dispositions légales et réglementaires en vigueur, dont le licenciement sans préavis ni indemnités», met en garde Algérie Poste dans un communiqué rendu public ce jeudi, signalant que «cette grève a privé les citoyens de retirer leurs salaires et leurs pensions pour subvenir aux besoins de leurs familles en ce début du mois de ramadhan.

Affirmant qu’un suivi continu de la situation et des cas d’arrêt de travail est en cours au niveau des bureaux de poste, Algérie Poste a rappelé qu’en date du 13 avril 2021, le tribunal de Dar El-Beida, saisi en référé, a déclaré illégale la grève déclenchée au niveau de certains bureaux de poste.

Dans la perspective de mettre fin à ce bras de fer entre Algérie Poste et ses travailleurs, le ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Brahim Boumzar, a ordonné la prise en charge des revendications des travailleurs de la poste.

Il a fait savoir qu’Algérie Poste a été instruite de prendre en charge rapidement les revendications des travailleurs de cet établissement. «Nous avons instruit la Direction générale d’Algérie Poste de prendre en charge rapidement les revendications des travailleurs qui ne datent pas de ce vendredi. C’est un cumul de plusieurs années, dont certaines datent de 2003», a affirmé le ministre.

Selon lui, les employés d’Algérie Poste ont eu beaucoup de promesses mais certaines n’ont pas été concrétisées, rappelant à ce propos que la Direction générale d’Algérie Poste a déjà répondu aux premières revendications.

Appelant les postiers à faire preuve de sagesse en rejoignant leurs postes de travail, M. Boumzar a assuré que la prise en charge des revendications des employés se fera dans la sérénité, avec des représentants légaux. Le ministre a tenu à rappeler le travail accompli par les postiers durant la crise sanitaire de la Covid-19, garantissant ainsi la continuité du service public.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email