Algérie-PNUD : Un Plan d'adaptation aux changements climatiques – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Algérie-PNUD : Un Plan d’adaptation aux changements climatiques

Algérie-PNUD : Un Plan d’adaptation aux changements climatiques

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Samia Moualfi a annoncé, jeudi à Alger, que son secteur entamait, en coopération avec le Programme des nations unies pour le développement (PNUD), l’élaboration du Plan national d’adaptation au phénomène des changements climatiques dont souffre le monde entier.

Intervenant à l’occasion de l’annonce du lancement officiel du Réseau parlementaire sur le climat et l’environnement, Mme Moualfi a indiqué que l’élaboration de ce plan, se ferait en coopération avec le PNUD, en parallèle avec l’élaboration de la 3e Communication nationale et le premier rapport sur deux années, visant le soutien et la construction des compétences des cadres nationaux concernant les mécanismes de transparence découlant de la convention cadre sur les changements climatiques et de l’Accord de Paris.

A ce propos, la ministre a estimé que l’Accord de Paris était le cadre régissant les politiques des Etats, notamment celles relatives à l’économie et au développement, relevant une nécessité urgente d’inclure l’aspect climatique dans ces politiques.

Ainsi, le Gouvernement, rappelle Mme. Moualfi, a ajouté aux missions principale du ministère de l’Environnement la réalisation des stratégies et plans d’action notamment ceux relatif aux questions globale sur l’environnement dont les changements climatiques et la préservation de la biodiversité et de la couche d’Ozone outre la préparation et la coordination du processus de négociations sur les changements climatiques en leur donnant les prérogatives pour leur application en prenant attache avec les secteurs concernés.

Le ministère de l’Environnement avait adopté, suite à la ratification par l’Algérie de l’accord de Paris en 2016, un plan national sur le climat 2020-2030 comprenant 155 activités en matière de réduction et d’adaptation outre la construction et le renforcement des cadres juridiques et institutionnels relatifs aux mécanismes de transparences et à la construction des capacités humaines en vue de suivre les activités liées à la politique nationale sur le changement climatique.

Le ministère a également élaboré le modèle énergétique post 2030 basé sur le développement des énergies renouvelables en sus de l’adaptation et l’élargissement du barrage vert réalisé dans les années 70 en augmentant la superficie de cette couverture végétale à 4,7 millions d’hectares pour faire face au phénomène de désertification, ajoute la ministre.

Parmi les mesures figure également la mise en place d’un programme national de boisement à travers l’initiative « Un arbre pour chaque citoyen » en plus de l’adoption d’un programme de conversion en GPL de 150.000 véhicules tout en créant des structures nationales devant concrétiser des stratégies pour la production de l’énergie propre dont l’hydrogène vert. 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email