Le président Tebboune reçoit le SG du Fatah Jibril Rajoub – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Le président Tebboune reçoit le SG du Fatah Jibril Rajoub

Le président Tebboune reçoit le SG du Fatah Jibril Rajoub

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a reçu ce dimanche le secrétaire du Comité central du mouvement Fatah et président du Conseil suprême de la jeunesse et des sports, Jibril Rajoub.

Rajoub a remis au président Tebboune un message du président palestinien Mahmoud Abbas.

Jibril Rajoub a été également reçu, avant-hier, par le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra.

Au terme de l’audience, Jibril Rajoub avait salué l’initiative du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune visant à mettre fin à la division et à réaliser l’unité nationale palestinienne, qui est une condition sine qua non pour l’établissement de l’Etat palestinien.

Il avait notamment mis l’accent sur l’attachement du mouvement Fatah à cette initiative qui veille à établir l’Etat palestinien sur les frontières de 1967.

Dans le contexte des événements tragiques que vivent les Palestiniens suite aux violations sionistes, M. Rajoub a rappelé que le peuple palestinien mène un combat permanent face à « l’occupation fasciste et raciste qui nous cible en Palestine, terre, peuple, histoire et lieux sacrés ».

Evoquant le Championnat d’Afrique des nations (CHAN-2022), dont des rencontres sont abritées au stade Nelson Mandela à Baraki (Alger), M. Rajoub a tenu à remercier le Président Tebboune qui « nous a incités à utiliser le sport comme moyen de lutte comme ce fut le cas pour l’équipe du FLN » et qui a souligné la disposition de l’Algérie à accueillir les manifestations sportives des équipes palestiniennes en soutien à la cause palestinienne.

Saluant l’Algérie pour l’organisation de cet évènement sportif, il a rappelé que « le nom du stade revêt une profonde symbolique dans les cœurs des Algériens et des Palestiniens ».

Il convient de rappeler que les factions palestiniennes avaient signé le 13 octobre dernier, un accord de réconciliation portant sur, particulièrement, l’organisation des élections législatives et présidentielle dans un délai d’une année.

Le document, baptisé « Déclaration d’Alger », a été paraphé solennellement par les chefs des délégations participantes, réunis au Palais des Nations, le même lieu qui a vu la naissance de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) en 1989.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email