Algérie-Libye : El-Mangoush à Alger pour consolider les relations bilatérales – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Nationale

Algérie-Libye : El-Mangoush à Alger pour consolider les relations bilatérales

Algérie-Libye : El-Mangoush à Alger pour consolider les relations bilatérales

La consolidation des relations entre l’Algérie et la Libye et la coopération commune dans divers domaines étaient au centre des discussions entre le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et la ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de la Libye, Najla El-Mangoush.

Dans une déclaration à la presse, à l’issue de l’audience que lui accordée le président de la République, Mme El-Mangoush a indiqué que sa visite en Algérie est « très importante », car « elle permet de consolider davantage les relations entre les deux pays, ainsi que la coopération commune dans les domaines économique et politique ».

Qualifiant sa rencontre avec le Président Tebboune de « fructueuse », Mme El-Mangoush a dit qu’elle a été l’occasion d’évoquer les relations historiques entre les deux pays et plusieurs questions relatives au développement des relations bilatérales, à l’instar de la coopération dans les domaines des eaux souterraines et des points de passage terrestre ».

L’audience a également porté sur « les derniers développements de la crise au Soudan et comment pouvons-nous avoir un rôle positif dans l’aboutissement au cessez-le-feu », a-t-elle ajouté.

Il est à rappeler que la Libye est plongée dans une crise politique majeure depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011. Le pays est miné par les divisions entre l’Est et l’Ouest et par les ingérences étrangères. Deux gouvernements rivaux se disputent aujourd’hui le pouvoir, l’un installé à Tripoli – et reconnu par l’ONU –, l’autre à Syrte (centre) nommé par le parlement.

Un double scrutin présidentiel et législatif, initialement prévu en décembre 2021 pour stabiliser le pays, a été reporté sine die, en raison de divergences sur la base juridique des élections et la présence de candidats controversés.

L’émissaire de l’ONU pour la Libye, Abdoulaye Bathily, avait annoncé en février dernier, le lancement d’une « initiative » pour l’organisation d’élections présidentielle et législatives dans le pays cette année.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email