-- -- -- / -- -- --
Nationale

Algerie-France: De “gros” projets sur la feuille de route

Algerie-France: De “gros” projets sur la feuille de route

Le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, s’est entretenu vendredi à Paris avec le ministre français de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, Emmanuel Macron. De nombreux dossiers industriels d’envergure ont été abordés lors de cette rencontre, qui entre dans le cadre des échanges réguliers sur des questions d’intérêts communs, et qui s’est déroulée en présence de Jean-Pierre Chevènement, président de l’Association France-Algérie, et de l’ambassadeur d’Algérie en France, Amar Boudjemaâ.
Dans un communiqué, le ministère de l’Industrie indique que plusieurs dossiers étaient inscrits à l’ordre du jour, à commencer par le point de situation sur l’état d’avancement des travaux préparatoires de la tenue de la prochaine réunion de la Commission mixte économique France-Algérie (COMEFA) programmée le 10 novembre prochain à Oran, en marge de l’inauguration de l’usine Renault Algérie Production (RAP) et de la seconde rencontre du Comité intergouvernemental franco-algérien de haut niveau (CIHN) prévue en décembre prochain en France. Rappelons que le CIHN, instance présidée par les premiers ministres des deux pays, a tenu sa première réunion à Alger en décembre 2013.

Les discussions ont également porté sur les projets en cours de maturation à l’effet de les faire aboutir dans les délais les plus rapides pour signature lors des prochains rendez-vous au sommet (COMEFA et CIHN). Les deux ministres, tout en se félicitant de la qualité des relations économiques, ont convenu de les renforcer en entreprenant des actions concrètes dans le domaine industriel pour aller vers « des projets industriels d’envergure ».
Intérêt pour la sous-traitance automobile

Le ministre de l’Industrie et s’est, par ailleurs, rendu au Mondial de l’automobile de Paris où il a tenu une rencontre avec les représentants de la Fédération des industries des équipements pour véhicules (FIEV). L’Algérie, a-t-il dit, est actuellement le plus grand marché de la région et le deuxième au niveau continental, avec 500 000 à 600 000 véhicules importés annuellement, et ses besoins notamment en pièces de rechange et accessoires automobiles sont importants.

M. Bouchouareb a assuré, à ce propos, ses interlocuteurs de la FIEV qu’outre la taille importante du marché, des mesures incitatives spécifiques et multiformes seront accordées aux équipementiers qui souhaitent s’impliquer et accompagner l’industrie automobile naissante en Algérie.

Le ministre de l’Industrie et la délégation qui l’accompagnait ont, par ailleurs, tenu une réunion de travail élargie aux patrons de huit grandes entreprises françaises parmi lesquelles Thales, Air Liquide, Air France, Aigle Azur, CMA-CGM et Airbus, apprend-on dans le même communiqué. Les échanges ont permis à ces entreprises d’exposer à M. Bouchouareb les projets en phase de réalisation en Algérie ou ceux en cours de développement. Le ministre de l’Industrie a assuré ses interlocuteurs de la disponibilité de son département à faciliter la concrétisation de tous ces projets.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email