Algérie – Chine : Les relations se renforcent – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Algérie-Chine

Algérie – Chine : Les relations se renforcent

Algérie – Chine : Les relations se renforcent
Le Président Tebboune accueillant Liu Guozhong.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a reçu, ce mardi, l’envoyé spécial du président chinois Xi Jinping et vice-Premier ministre du Conseil des affaires d’Etat de la République populaire de Chine, Liu Guozhong, qui effectue une visite de travail en Algérie depuis lundi. C’est ce qu’a indiqué un communiqué de la présidence de la République.

L’audience s’est déroulée en présence du directeur de cabinet à la présidence de la République, Boualem Boualem, du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi, et du secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Lounès Magramane, selon la même source.

Auparavant, Liu Guozhong a été reçu par le Premier ministre, Nadir Larbaoui, au palais du Gouvernement à Alger, a indiqué un autre communiqué, émanant des services du Premier ministère. Il est expliqué dans ce dernier que cette visite s’inscrit dans le cadre du suivi et de la mise en œuvre des accords conclus lors de la visite d’Etat effectuée en Chine par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, au mois de juillet 2023.

La même source souligne que les deux parties ont évalué les relations et les partenariats entre les deux pays lors d’une séance de travail. « Les deux parties ont souligné les progrès qu’enregistrent les relations entre l’Algérie et la Chine, notamment le niveau de la coopération économique entre les deux pays. Les deux parties ont également souligné l’importance du renforcement du partenariat stratégique, notamment concernant le volet des investissements », lit-on dans le communiqué.

A ce propos, il convient de souligner que Liu Guozhong est l’une des plus importantes personnalités du Parti communiste chinois et l’un des fervents défenseurs de l’amitié algéro-chinoise ainsi que du rôle pivot de l’Algérie en Afrique.

Le vice-Premier ministre chinois devrait participer également au 19e sommet du Mouvement des pays non alignés et au sommet du G77, prévu à Kampala, en Ouganda. Après Alger, il devra se rendre au Cameroun et en Tanzanie, selon une source diplomatique à Pékin.

Lors de sa visite en Chine, en juillet dernier, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a révélé que la Chine investira 36 milliards de dollars dans divers domaines en Algérie tels que l’industrie, la technologie moderne, les transports et l’agriculture. Le Président a expliqué que les projets et les accords conclus avec la partie chinoise sont énormes et bénéfiques pour les deux pays.

Sur ce chapitre, Pékin a fait savoir que « la Chine soutiendra le développement économique en Algérie, en fournissant un soutien matériel, technologique et financier ».

Cette ambition passera par l’augmentation du volume des investissements sur la base de la nouvelle loi sur l’investissement en Algérie dans l’optique de « créer un environnement d’investissement favorable, incitatif, idoine et encourageant, mais aussi de consolider l’économie, le commerce et l’investissement, et d’ouvrir des horizons plus larges de coopération économique bilatérale ».

S’agissant de 19 accords et mémorandums d’entente signés lors de la visite en Chine du président Tebboune, ces documents concernaient différents domaines, à l’instar de la pétrochimie, l’exploitation minière, l’agriculture ou encore la recherche scientifique et spatiale et les énergies renouvelables.

Les échanges commerciaux entre Alger et Pékin se limitent de 5 à 6 milliards de dollars par an depuis la pandémie de Covid-19 alors qu’ils dépassaient les 10 milliards auparavant, selon certaines estimations, mais grâce à la visite de M. Tebboune, les perspectives s’annoncent plus prometteuses pour les deux pays.

Pour ce qui est des investissements directs chinois en Algérie, la Chine est plus présente dans les projets de construction des infrastructures (routes, logements, édifices publics, ports, chemin de fer, technologie) ainsi que dans les grands projets dans le secteur des hydrocarbures. Sur ce chapitre, il est mis en exergue le projet de digitalisation de la ville de Boughezoul, dans la wilaya de Médéa, qui deviendra un pôle intelligent. Ce projet sera confié au géant Huaweï.

Par ailleurs, la Chine s’est engagée dans un investissement direct à travers une entreprise de textile spécialisée dans la production des produits de literie destinés aux hôtels et aux ménages, qui sera implantée probablement à Blida. Cette usine, dont l’investissement est estimé à 300-400 millions de dollars, devrait favoriser une intégration de la main-d’œuvre algérienne et un échange de savoir-faire basé sur la technologie.

Enfin, concernant la coopération militaire, il convient de rappeler que le chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le général d’armée Saïd Chanegriha, a effectué, en novembre dernier, une visite officielle en République populaire de Chine.

Cette visite s’inscrivait également dans le cadre du « renforcement des liens d’amitié et de coopération entre l’Armée nationale populaire et l’Armée populaire de libération chinoise » et a permis aux deux parties d’examiner les questions d’intérêt commun et les moyens permettant le renforcement des relations de coopération militaire entre les deux pays.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email