Algérie- Cap Vert en amical : Les dernières retouches avant un mois de novembre décisif   – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Nationale

Algérie- Cap Vert en amical : Les dernières retouches avant un mois de novembre décisif  

Algérie- Cap Vert en amical : Les dernières retouches avant un mois de novembre décisif  

« Pour la CAN, le groupe est quasiment là, à 4-5 joueurs près ». Lire aussi la campagne mondiale qui commence en Novembre. Dans sa toute dernière sortie médiatique, le sélectionneur national, Djamel Belmadi, a fait cette annonce sans ambages où il avertit qu’avec ces deux derniers tests amicaux, en commençant par le Cap Vert ce soir, l’opération casting est terminée.

« Deux tests utiles ». Il insiste tellement qu’on ne peut que le croire. En appuyant ses dires, Belmadi, rarement aussi calme en dépit du rapprochement des échéances, s’est voulu, en plus de rassurer l’opinion, que l’Equipe est sur la bonne voie. Que le choix porté sur le Cap Vert et l’Egypte est tout sauf fortuit. Qui clos un cycle préparatoire entamé en juin dernier et peaufiné en septembre, lors de la précédente date-Fifa.

Une préparation en tous points dans la logique de ce qui attend ses troupes lors de la messe africaine de Côte d’Ivoire, la Tunisie (nul 1-1 à Annaba) puis le Sénégal (victoire 0-1, à Dakar) soient deux clients de gros calibre (les « Aigles de Carthage » étant des habitués des grands rendez-vous internationaux en plus de pointer à la 3e position du classement Fifa- Afrique et, enfin, ce qui se fait actuellement de mieux sur le continent, les « Lions de la Teranga », qui occupent la 2e place Fifa-Afrique, qui ne sont tout simplement que les champions d’Afrique en titre)  qui ont fait qu’on y voit plus clair dans le camp des Verts.

Qui gagnent en confiance. En expérience. Notamment pour les tous nouveaux arrivés, à l’image de Chaibi par exemple, auteur du but de la victoire contre Mané et ses camarades dans un match où, pour beaucoup d’observateurs, le choix d’un tel sparring- partenaire avait un goût d’opération- suicide en raison, arguait-on, des risques encourus devant un adversaire jugé actuellement (voir sa large victoire contre le Brésil, 4-2) d’imbattable.

Alliant le talent à la jeunesse, les Fennecs ont répondu présents et dissipés bien des doutes, les doubles- fantômes du Cameroun (une CAN 2022 désastreuse et une élimination du Mondial 2022 loin d’être digérée) semblant remisés aux placards côté staff technique.

Plus serein que jamais et qui veut passer à autre chose maintenant que les esprits semblent s’apaiser. Le temps donc de profiter au mieux de l’opportunité qu’offrent le Cap Vert et l’Egypte (des choix expliqués en long et en large) pour tirer le plus de bénéfices possibles après avoir « joué les meilleurs (trois cadors du Top 10 africain), auxquels s’ajoute un client (le Cap Vert) de « qualité » dont le football se rapproche du Mozambique que le tirage au sort a mis sur la route de Mahrez And-Co en qualifs du prochain Mondial.

A un mois de ces dernières et à trois de la CAN, ces deux sorties où, encore une fois, les résultats compteront le moins même si des victoires aideront à conforter le staff technique dans ses ultimes choix et encore plus le moral des troupes, les exigences et les objectifs restent les mêmes : être prêts quand il faudra aller aux choses sérieuses. D’autant que la sélection s’est enrichie de nouvelles têtes. De talent. Ce qui permet à Belmadi de se féliciter de d’« avoir le socle ». Et c’est déterminant !

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email