Algérie – Angola (CAN) : Les fennecs en mode combat – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Sports

Algérie – Angola (CAN) : Les fennecs en mode combat

Algérie – Angola (CAN) : Les fennecs en mode combat
Les verts rechargent leurs accus

Ni le temps, encore moins le ton, ne sont à la farnienté et ce n’est pas du tout le genre de coach Belmadi qui maintient la cadence avec un rythme de travail soutenu. Aucun répit à un peu plus de 24 h avant d’entrer dans le vif du sujet à l’occasion du premier match de groupe contre l’Angola où le faux pas est interdit, la victoire exigée pour mieux voir venir et entrevoir le reste d’une phase de groupes-piège avec sérénité.

D’autant que le sommet contre le Burkina Faso, le plus sérieux concurrent dans la course à la 1 ère
place, n’est pas loin. Se sera cinq jours plus tard (le 20 janvier, au stade de La paix, à 15H00) dans une
sortie décisive.

Menée tambour battant, la préparation se poursuit, selon les échos qui nous sont parvenus de Bouaké, théâtre des rencontres de la poule « D » et où les Verts semblent également s’y plaire, et amorcent la dernière ligne droite avant de passer aux choses et d’entrer de plain-pied dans une compétition qui s’annonce difficile Où au vu de la qualité de la concurrence portée par des formations ayant fait le déplacement de la Côte d’Ivoire avec la ferme intention de jouer leurs chances entières sur la route de la succession du Sénégal et donc du sacre.

Toujours selon les informations en provenance du camp d’entrainement des Verts, et si l’ambiance est bon enfant, le
moral au beau fixe après la réussite du stage de Lomé conclu avec deux beaux succès bons sur le plan
psychologique, Belmadi et son staff n’ont pas lâché du lest en maintenant la concentration intacte
avec les ultimes réglages. Notamment en ce qui concerne les automatismes.

D’autant que les dernières séances se sont déroulées avec la présence de l’intégralité de l’effectif. Un groupe au grand
complet qui n’a pas rechigné sur les efforts, l’objectif étant de se présenter dans les meilleures
dispositions tactiques lorsqu’il faudra aborder cette explication contre des « Palancas Negras » d’Angola qui ne demanderaient pas mieux que de déjouer les pronostics et réaliser le premier grand exploit de ce début de tournoi où tout reste possible.

C’est des Fennecs prévenus et fort de la mauvaise expérience de japoma, qui s’apprêtent à entrer dans le bal avec en tête de ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir achevée et ainsi éviter une autre désillusion en quittant le tournoi à la fin du tour de chauffe.

Fort également des enseignements (très utiles) tirées des deux tests amicaux disputés dans la capitale togolaise contre respectivement le Togo (3-0) et le Burundi (4-0) avec un clean-shit (zéro buts encaissés et une défense ayant répondu aux attentes, et sept réalisations dénotant de l’efficacité de la ligne offensive où les atouts ne manquent pas dans un compartiment en mesure de faire la différence et de déjouer n’importe quelle défense adverse. Avec une défense bien en jambes autour d’un Anthony Mandréa décisif sur sa ligne et très rassurant, et qui peut compter
sur une arrière-garde où Atal (à droite), Ait Nouri (à gauche) et la paire Bensebaïni- Mandi dans l’axe,
soit autant de satisfactions à exploiter au mieux.

Au milieu, et avec le retour de la dynamo, Bennacer en possession de tous ses moyens physiques maintenant que la blessure est derrière lui, ou le taulier Bentaleb qui abat un travail de titans, tous les deux pouvant compter sur des pépites au talent certain que sont les Chaibi, Zerrouki qui apportent jeunesse et fraîcheur, l’équipe n’a pas à se faire de soucis.

Car, et aux devants, l’attaque a fière allure et capable de dynamiter les défenses les plus étanches, le capitaine emblématique Ryad Mahrez, l’inusable et opportuniste Slimani, ou le trio Bounedjah, Belaïli et Amoura (malheureusement suspendu pour cette entrée en matière) sont assez outillés pour mener les Verts vers les hauteurs. Lors du dernier entrainement, la veille de match, sur le terrain principal du stade de la Paix (belle pelouse ultramoderne nous rassure-t-on), Belmadi et ses troupes auront l’occasion d’apporter les derniers réglages avant de se tourner vers l’ascension de l’Afrique avec ce match à prendre au sérieux contre une Angola de retour à la CAN après plusieurs éditions d’absence.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email