-- -- -- / -- -- --
Sports

Algérie 2 – Sénégal 0 : Les Fennecs relèvent le défi

Algérie  2 – Sénégal  0 : Les Fennecs relèvent le défi

Finalement l’Algérie comme lors du Mondial brésilien avec cet esprit de solidarité et la grinta a réussi à relever le défi en s’imposant intelligemment face au Sénégal, un adversaire au physique phénoménal, dans un match capital, eu égard à l’importance de l’enjeu puisqu’il s’agissait de valider le billet pour les quarts de final. En quelque sorte pour Bouguerra et ses coéquipiers, cette rencontre est celle de la survie ou de la mort, voire être ou ne pas être.

Après le doute qui s’est installé dans le camp des Verts suite à la défaite cruelle concédée devant le Ghana, les hommes de Gourcuff étaient revenus à la case de départ et ils avaient désormais leur destin entre leurs mains à l’occasion de la troisième journée.

Ceci dit, seule une victoire, et sans faire trop de calcul, devrait leur assurer un passage au second tour. Mais l’adversaire en l’occurrence les Lions de la Téranga se présentait comme un dur morceau compte tenu de leurs capacités physiques.

Il semblerait que les Fennecs étaient conscients de la tâche qui les attendait, celle de redonner la joie aux millions d’Algériens qui nourrissent beaucoup d’espoir de voir leur équipe favorite monter une seconde fois sur le toit de l’Afrique. En effet, cela s’est traduit sur le terrain dès le coup d’envoi de la partie lorsque Medjani et ses équipiers ont affiché leurs bonnes intentions de prendre une sérieuse option du moment qu’ils ont jeté toutes leurs forces durant le premier half dans le but de rentrer aux vestiaires avec un avantage.

Au final, Soudani et consorts ont atteint leur objectif : à ouvrir le score dès la 10’, un but salvateur qui aura permis aux Verts de se libérer et de se mettre en confiance. Et pourtant Feghouli avait le but au bout du pied mais en voulant trop faire, il s’est fait chiper le cuir par le gardien sénégalais (2’).

Cette entame tonitruante démontre combien les Algériens étaient décidés et déterminés à prouver qu’ils n’ont pas encore dit leur dernier mot et qu’il faut compter sur eux pour la suite de la compétition.

En revanche, les joueurs ont su gérer intelligemment et avec tactiquement la seconde période laissant l’initiative aux Sénégalais qui leur ont posé de grosses difficultés par leur jeu direct et leur physique ; mais cette fois-ci la défense emmenée par un Bouguerra des grands jours a tenu bon mais les contres algériens étaient décisifs puisqu’à 7’ de la fin, Bentaleb crucifie les Lions de la Téranga par une seconde réalisation. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette performance est le fruit d’un travail et d’efforts consentis par tout le groupe lequel retrouvé sa solidarité et l’état d’esprit du Mondial.

La rigueur défensive et l’efficacité retrou vées

Il semble que le coach a tiré les enseignements des deux premières rencontres pour présenter une équipe qui a retrouvé son vrai visage, celui qu’elle a montré lors du Mondial avec une fluidité dans le jeu, les passes courtes avec du rythme. Apparemment, l’état de la pelouse du stade de Malabo a aidé les joueurs à produire du beau football.

Il y a lieu de signaler que les Sénégalais, en dépit de leur gabarit, n’ont pu contourner la citadelle imprenable bien organisée autour de la tour de contrôle Bouguerra- Medjani aidée par les latéraux Mandi et Ghoulem. Cette arrière- garde qui avait montré des signes de fébrilité s’est bien ressaisie faisant preuve de complémentarité et d’assurance. Il n’en demeure pas moins que le compartiment offensif qui a retrouvé son efficacité a donné l’équilibre à l’équipe, chose qui a fait défaut lors des deux premiers matches.

Les joueurs étaient disciplinés tactiquement

Parmi les clés de la réussite lors de la confrontation contre la troupe à Giresse, on notera la discipline tactique des joueurs et leur maturité à bien gérer leurs efforts relativement aux conditions climatiques et le résultat. 

Il semble que le visionnage a donné ses fruits car Mandi et ses coéquipiers ont exploité les couloirs et les espaces dans la défense des Lions de la Téranga, les faiblesses sur lesquelles les Algériens ont investi pour mettre en péril les Sénégalais.

L’autre point positif est la récupération du ballon avec un bloc haut grâce au concours des attaquants qui se sont bien défendus au moment de la perte du ballon formant ainsi le premier bloc défensif. D’ailleurs, les joueurs ont eu la maitrise et le self control même dans les moments difficiles.

Les deux Mondialistes qualifiés

Dans la poule C, l’Algérie c’est imposée logiquement aux dépens du Sénégal et les Black Stars, grâce à l’expérience des joueurs comme Gian Asamoa, André Ayew, ont réussi à renverser la vapeur en fin de match et s’installer à la première place à la faveur de son goal avérage. En fin de compte, les favoris du groupe désignés par les observateurs, en l’occurrence le Ghana et l’Algérie, deux Mondialistes, ont logiquement arraché leur qualification même si les Lions de la Téranga et les Bafana Bafana méritaient un meilleur sort, eu égard à leurs bonnes prestations.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email