-- -- -- / -- -- --
Nationale

Alerte aux psychotropes pendant le Ramadhan

Alerte aux psychotropes pendant le Ramadhan

Les forces de sécurité (Gendarmerie et Sûreté nationales) multiplient les descentes dans nombre de quartiers dans le cadre de la lutte contre le trafic de stupéfiants et de psychotropes.

Ces opérations, qui ont lieu à la veille du mois sacré de ramadhan, ont pour but d’empêcher la déferlante de drogues et de psychotropes pendant le mois de jeûne, explique une source qui ajoute que « pendant le mois sacré, de nombreux jeunes remplacent les boissons alcoolisées, non commercialisées pendant ce mois, par la résine de cannabis et les psychotropes ».

« La demande en résine de cannabis et en psychotropes augmente pendant le mois de jeûne, d’où ces descentes policières », d’après cette source. Des milliers de psychotropes et des dizaines de kilogrammes de résine de cannabis ont été saisis, en quelques jours, dans des descentes policières dans des quartiers de plusieurs wilayas du pays, dira cette source selon laquelle des stupéfiants allaient être commercialisés pendant le mois de carême.

Nombre de wilayas frontalières sont inondées de drogue et de psychotropes, notamment à la veille du mois sacré. Il y a quelques semaines, un réseau de trafic de psychotropes couvrant plusieurs wilayas de l’est et du sud-est du pays a été démantelé par les services de police judiciaire de la sûreté de daïra de Djamaa (110 km d’El-Oued), avait annoncé la sûreté de wilaya d’El-Oued.

Agissant sur informations et suspectant un trafic de stupéfiants dans plusieurs quartiers de la ville de Djamaa, les policiers sont parvenus à démanteler le réseau composé de six individus, âgés entre 35 et 51 ans, qui opérait à travers plusieurs wilayas, à l’instar d’El-Oued, Ouargla, Batna, Biskra et Annaba, avait précisé cette sûreté de wilaya.

Les policiers ont, dans ce coup de filet, saisi 6 657 comprimés de psychotropes et 3 véhicules touristiques utilisés par les éléments de la bande dans leurs déplacements, ainsi que plusieurs téléphones portables. La demande enregistrant une augmentation, les prix de la résine de cannabis et des psychotropes connaissent une hausse pendant le mois sacré.

Le psychotrope, qui était cédé à 60 DA la pièce, est vendu à 110 DA pendant le mois sacré, dira une source policière. Très souvent, la consommation de drogues et de psychotropes est à l’origine de drames, notamment pendant le mois sacré, explique cette source. Gendarmerie et direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) ont mis en place, chacune de son côté, un plan pour contrecarrer les desseins des « fournisseurs » de drogues et de psychotropes pendant le mois de carême, d’après une source crédible.

L’une des mesures serait de renforcer la surveillance aux frontières dans le cadre de la lutte contre la criminalité, et également la présence d’éléments de la Gendarmerie nationale et de la police dans les lieux publics, notamment pendant les soirées du mois de carême. Des dizaines de milliers de gendarmes et de policiers sont mobilisés pour cette mission, a indiqué une source bien informée. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email