Alerte à la propagation de l'hépatite A dans les écoles – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Alerte à la propagation de l’hépatite A dans les écoles

Alerte à la propagation de l’hépatite A dans les écoles

L’urgence de protéger les enfants contre le virus de l’hépatite AHépatite A L’hépatite A est une inflammation du foie provoquée par le virus de l’hépatite A (VHA). Le principal mode de propagation de ce virus est l’ingestion par une personne non infectée (et non vaccinée) d’eau ou d’aliments contaminés par les matières fécales d’un sujet infecté. La maladie est étroitement associée à l’eau et à la nourriture insalubres, suite à sa propagation dans des établissements scolaires, a été soulevée par plusieurs spécialistes de la santé, qui ont lancé des appels à la vigilance et au respect des mesures préventives.

Le professeur Zoubida Zeroual, présidente de l’Association des maladies digestives, hépatiques et nutritionnelles chez les enfants, a affirmé que, selon les données des services de consultation en pédiatrie, les infections à l’hépatite A constituent une menace sanitaire pour les élèves des établissements scolaires, en particulier dans les espaces de jeux et d’études.

S’exprimant à l’occasion d’une journée de formation continue à l’Ecole supérieure de sécurité sociale à Ben Aknoun, la spécialiste a souligné que face à ce risque sanitaire, les établissements scolaires sont appelés à la vigilance, et ce en assurant le respect des mesures préventives. Elle a également insisté sur le fait que les parents devraient impérativement veiller à inculquer à leurs enfants la culture de l’hygiène, à commencer par le lavage des mains, en particulier après la sortie des sanitaires. Le Pr Zeroual a ajouté que parmi les différentes formes d’hépatite, le virus de l’hépatite A (VHA) est particulièrement préoccupant dans le contexte scolaire. Ce virus, transmis par le contact avec des selles contaminées, souvent via une mauvaise hygiène des mains, peut causer des symptômes sévères chez les enfants, tels que la jaunisse et des troubles digestifs.

Ainsi, le lavage fréquent des mains avec de l’eau et du savon, surtout après être allé aux toilettes et avant de manger, est crucial pour limiter la transmission du virus. Elle a aussi insisté sur l’importance de l’installation de points d’eau potable et de savon dans les écoles pour garantir l’accès à un lavage des mains efficace.

En outre, elle a révélé que ces dernières années, de nombreuses maladies complexes ont commencé à toucher les enfants, liées aux parasites et aux germes dans le système digestif, en plus des infections virales telles que l’hépatite aiguë. Déplorant le fait que le diagnostic de ces maladies est souvent tardif, le professeur a précisé que la malnutrition, le manque d’hygiène et le contact sans protection sont parmi les causes de la propagation de telles maladies.
Elle a conclu en insistant sur le fait que la collaboration entre les autorités sanitaires, les écoles, les familles et les organisations de la société civile est indispensable pour une prévention efficace de l’hépatite. Des actions concertées et multisectorielles permettront de maximiser l’impact des interventions et d’endiguer tout risque d’une propagation exponentielle.

Pour sa part, le Dr Hassiba Rezgui, pédiatre spécialisée en maladie digestive, a également fait état d’une augmentation fulgurante des cas d’hépatite « A » chez les enfants de moins de 15 ans. Elle a, en outre, souligné que les malformations hépatiques sont de plus en plus fréquentes chez les enfants, pour des raisons qui peuvent être génétiques mais qui sont souvent inconnues. Certains enfants en meurent si le diagnostic est tardif et s’ils contractent la jaunisse.

Il convient de noter que l’hépatite virale A est une maladie virale aiguë qui affecte le foie. Elle commence généralement à se propager soudainement, avec de la fièvre, une perte d’appétit, des nausées et des malaises abdominaux. Elle peut être suivie, après quelques jours, par une jaunisse, et les risques de la gravité de la maladie augmentent avec l’âge. Certains cas d’infection sont asymptomatiques et d’autres sont bénins sans ictère, en particulier chez les enfants. La gravité de la maladie varie entre une maladie bénigne, qui dure une à deux semaines, et une maladie grave et invalidante durant plusieurs mois.

Pour rappel, les directions de l’éducation de plusieurs wilayas avaient récemment déclaré un état d’alerte maximale suite à l’enregistrement de nombreux cas d’hépatite A en milieu scolaire.

Suite à cette alerte, une correspondance officielle a été adressée aux directeurs des établissements d’enseignement des écoles primaires, des collèges et des lycées, les exhortant à la plus grande prudence pour éviter la propagation du virus.

Des directives ont ainsi été données pour la mise en place urgente de mesures préventives. Il s’agit notamment du nettoyage périodiquement des réservoirs d’eau, de veiller à ce que les sanitaires soient propres en assurant la disponibilité de produits de nettoyage efficaces, de fournir du savon liquide pour le lavage des mains et d’œuvrer à l’ouverture de toutes les toilettes pour éviter la surpopulation et la propagation des épidémies.

En outre, les directeurs des établissements ont eu des instructions fermes pour le maintien strict de la propreté des halls, des couloirs et des cages d’escalier. Ils ont également été appelés à veiller à déboucher les avaloirs afin d’assurer une bonne évacuation des eaux, empêchant ainsi les eaux stagnantes source de prolifération de microbes.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email