-- -- -- / -- -- --
Sports

Alain Giresse : «Algérie peut être un sérieux favori, mais…»

Alain Giresse : «Algérie peut être  un sérieux favori, mais…»

C’est le genre de propos qui font du bien. Après le Mali, qui s’est mis en travers des Verts, les empêchant de réaliser le carton plein (6 succès en autant de sorties) en leur infligeant (le message a été, on a pu le constater à travers les nombreuses réactions de nos joueurs, on ne peut plus clair, eux qui ont été rappelés à l’ordre au bon moment), c’est au tour de son ex-sélectionneur, le Français Alain Giresse qui, contrairement à ceux qui pensent (ils sont nombreux dans le pays, ce qui met de la pression supplémentaire sur les joueurs de Gourcuff qui savent depuis Bamako que ce sera tout sauf du gâteau) que l’équipe algérienne sera favorite pour remporter la CAN, vient tempérer les ardeurs en prévenant M’Bolhi et ses frères que si « l’Equipe nationale algérienne a retrouvé un statut, retrouvé son lustre, qu’elle peut être un sérieux prétendant pour la victoire, rien n’est acquis à l’avance ».

Son argument massue (qui tient la route et les « Guerriers du désert en sont conscients depuis cette 6e journée qui a vu les « Aigles » maliens les freiner dans leur superbe élan, ndlr), est que « les choses n’ont rien à voir, sont complètement différentes entre la phase finale et la phase qualificative. Totalement différente, je peux vous le confirmer. Parce que (merci pour le message et les clarifications venant d’un spécialiste que les joueurs se doivent d’écouter et éviter de se voir très beau ou déjà arrivés sur le continent) prévient –il encore, « une fois le tournoi lancé, les choses iront se clarifiant. »

Un technicien qui traîne une longue expérience du très haut niveau derrière lui tant en Afrique que sur le Vieux Continent avec les « Bleus » et sait naturellement de quoi il parle. D’autant plus à prendre au sérieux que le sort a voulu que ses « Lions », figurant dans ce que tout le monde appelle le groupe de « la mort » (groupe 3) en compagnie également de l’un des ténors africains, le Ghana, et l’imprévisible Afrique du Sud toujours aussi capable du meilleur comme du pire, se mettront en travers de la route des Fennecs qu’ils rencontreront le 27 janvier à 18H00 en clôture d’un 1er tour d’enfer. Où il faudra se montrer costaud et confirmer. Ne pas se rater. Très, très, très difficile.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email