-- -- -- / -- -- --
Nationale

Al Baghdadi serait à nos portes: l’intox pour fragiliser l’Algérie

Al Baghdadi serait à nos portes: l’intox pour fragiliser l’Algérie

Le journal britannique The Sun rapportait, samedi, que le chef de l’Etat islamique (Daech), Abu Bakr al-Baghdadi, s’était réfugié dans une cachette isolée en Afrique, qui pourrait être les zones frontalières entre l’Algérie et le Niger.
L’ancien chef de la Jamaa islamiyya, l’Egyptien Nageh Ibrahim, cité par le quotidien britannique, se fait plus précis en affirmant que le chef de l’organisation la plus sanguinaire de l’histoire aurait trouvé refuge depuis quelque temps dans le vaste no man’s land situé entre le Tchad, le Niger et l’Algérie.
Cette hypothèse est corroborée par son compatriote, spécialiste des groupes djihadistes, Sameh Aïd qui, lui aussi, estime qu’Al-Baghdadi aurait opté pour cette région d’Afrique, infestée de groupes terroristes, dont certains ont prêté allégeance à Daech, pendant que d’autres seraient sur le point de le faire.

Le groupe Djound Al-Khilafa, dirigé par Abdelmalek Droudkel et activant dans le nord de l’Algérie, a été le premier à avoir annoncé son adhésion à Daech.
Le tabloïd, connu pour ses accointances avec les services secrets occidentaux et les nombreuses « déclarations » soutirées à des chefs terroristes de la nébuleuse « djihadiste », argue qu’Al Baghdadi serait dans une espèce de no man’s land chevauchant le Tchad, l’Algérie et le Niger. 
Comment le chef de Daech a-t-il pu atterrir à nos frontières ?
Ni The Sun, ni la presse mondiale qui s’est faite l’écho de cette cabalistique information ne répond à cette question. Toutefois, les experts qui connaissent assez bien comment fonctionne la nébuleuse terroriste sont unanimes à dire que le « Calife »,autoproclamé en 2014 dans une mosquée de Mossoul, a dû certainement bénéficier d’un « coup de main » des services secrets occidentaux et régionaux.
On évoque ainsi la mainmise, telle une main de fer, sur cet ancien « combattant » contre lé « régime syrien », et qui aurait fait partie, selon des médias indépendants d’un groupe ayant été reçu, en mai 2013, dans des « zones libérées » syriennes par le sénateur américain John Mc Caïn.
Pourquoi choisir ce timing pour évoquer une présence supposée d’Al Baghdadi près de nos frontières ? Y a-t-il une volonté de fragiliser les efforts de l’Algérie à sécuriser la région ?
Les experts estiment que la propension d’Alger à neutraliser toute velléité d’origine terroriste, tant à ses frontières qu’au niveau de tout le Sahel, n’est guère bien perçue par les « parrains » du terrorisme international.
Il faut également faire le lien entre cette mystérieuse présence du gourou de Mossoul et la tenue du Sommet de l’Union africaine, notamment son organe dédié à la sécurité, à savoir le CPS (dirigé par l’Algéien Chergui, reconnu par ses pairs africains comme « un grand diplomate »). Il est question aussi, selon les spécialistes, de « manipulations » flagrantes de la presse dite « mainstream » de « claironner à longueur de colonnes que l’Algérie pourrait être ‘’envahie’’ par Daech ». 
Rappelons que le numéro un de Daech aurait été capturé en Irak par des militaires américains, puis aurait été transporté dans l’une de leurs bases en Syrie où il se trouvait, au moment où le très sérieux quotidien turc Yeni Safak donnait cette information en décembre 2017.
Les services secrets russes, avait-on estimé, étaient au courant de l’« arrestation » d’Al Baghdadi par l’armée US. Cette dernière aurait capturé al-Baghdadi en Irak, d’où elle l’aurait transporté d’abord sur leur base à Ras al-Aïn, puis sur une base à Al-Hasakah. Le quotidien fait également état de sept autres chefs de Daech capturés avec lui dont un de nationalité iraquienne.
Quelques mois auparavant, soit en mai 2017, le ministère russe de la Défense avait annoncé qu’Abou Bakr al-Baghdadi aurait était tué dans une frappe russe, ajoutant toutefois que son élimination était en cours de vérification.
Les terroristes de Daech avaient de leur côté annoncé le décès de leur chef Abou Bakr al-Baghdadi, et dévoilé le nom de son successeur. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email