-- -- -- / -- -- --
Nationale

Air Algérie met fin à la tarification au poids

Air Algérie met fin à la tarification au poids

La compagnie aérienne Air Algérie vient de mettre fin à une procédure contraignante pour le rapatriement de dépouilles vers l’Algérie avec la mise en place d’un barème fixe sans prendre en considération le poids du cercueil, qui faisait grimper les tarifs à des prix exorbitants.

C’est peut-être l’une des plus grandes décisions prises par le nouveau P-DG d’Air Algérie, Mohamed Abdou Bouderbala, avec la suppression d’une mesure qui faisait polémique au sein de la communauté algérienne en Europe notamment en France, où le coût de rapatriement était très élevé avec le système de tarification au poids du cercueil. Beaucoup se sont vu dans l’impossibilité de payer la totalité des frais de rapatriement qui atteignaient parfois les 4 000 euros voire plus, contraignant les familles à avoir recours à l’aide de tiers ou même à des associations qui se sont constituées afin de faire face à ce très coûteux déplacement qui passe également par une fatigante procédure bureaucratique et administrative.

Air Algérie lance donc un nouveau forfait tarifaire basé sur une taxation simplifiée et unifiée qui sera applicable dans un premier temps au départ du réseau France qui représente à lui seul 95% du volume global des rapatriement des dépouilles vers l’Algérie.

La nouvelle tarification a été segmentée selon le parcours, pour les dépouilles venant de Paris Metz et Lille le tarif pour enfant est de 150 euros et pour une dépouille d’adulte 490 euros : pour Lyon le tarif enfant est de 130 euros et adulte de 430 euros, et enfin pour le rapatriement de Marseille, Toulouse, Nice et Bordeaux, le tarif enfant est de 110 euros et adulte de 375 euros. 

La compagnie propose également une réduction au profit des accompagnateurs jusqu’à 50% au lieu de 33% et ce, en fonction de la classe de réservation disponible. Avec cette nouvelle disposition, la compagnie aérienne nationale met un terme aux polémiques et aux accusations portées envers Air Algérie notamment au niveau de l’aéroport d’Orly où un ancien chef d’escale au fret a été accusé de donner des poids irréels aux dépouilles dans un but purement commercial. Le coupable a été limogé par Air Algérie qui a également été contrainte de payer une amende.

Air Algérie a expliqué, via un communiqué, qu’elle a « engagé cette nouvelle démarche pour répondre aux attentes de la communauté algérienne en France et renforcer son image de compagnie citoyenne et solidaire ».

Samir Chaabna, député de la communauté à l’étranger : « Même avec ce nouveau barème les tarifs restent élevés »

Contacté par nos soins, le député Samir Chaabna, représentant de la communauté algérienne en France, a salué cette nouvelle mesure d’Air Algérie, mais nous a expliqué que les tarifs restent encore élevés pour la communauté établis en France : « Je salue cette décision d’Air Algérie, car les dépouilles de nos frères à l’étranger étaient considérées comme une simple marchandise.

Cela va donner une image plus humaine pour la compagnie aérienne ». Il nous explique par ailleurs qu’il a été avec un groupe de députés derrière cette initiative : « Nous sommes un groupe de députés représentants la communauté algérienne en France à avoir sollicité le Premier ministre Sellal qui nous avait donné des garantis pour mettre fin à cette procédure ».

Le député a par ailleurs exprimé son regret quant aux nouveaux tarifs : « Nous aurions voulu un prix symbolique à l’instar de ce qui se fait pour nos voisins marocains, où même la gratuité comme pour la Tunisie où l’état prend en charge le rapatriement des dépouilles. » En effet, le député espère toujours que la gratuité des rapatriements de dépouilles sera mise en place, ce qui a été une promesse électorale du président Bouteflika envers la communauté algérienne établie à l’étranger.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email