Aide aux entreprises publiques en difficulté : Ce sera «au cas par cas» – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Aide aux entreprises publiques en difficulté : Ce sera «au cas par cas»

Aide aux entreprises publiques en difficulté : Ce sera «au cas par cas»

Le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun, a indiqué que l’aide aux entreprises économiques publiques en difficulté se fera « au cas par cas » et « selon la spécificité de chaque activité ».

Le ministre Ali Aoun a affirmé que « les mesures prises précédemment pour aider certaines entreprises ont été étudiées en fonction de la situation de chaque société ou groupe industriel, individuellement, et de la même manière, les mesures nécessaires seront prises aujourd’hui ». Dans une déclaration, lors d’une visite de travail et d’inspection effectuée dans la wilaya de Tipasa, mardi dernier, le ministre a souligné que ces mesures seront prises « au cas par cas et selon la spécificité de l’activité de chaque entreprise ».

En outre, M. Aoun a confirmé que l’organisation actuelle de certaines entreprises ainsi que leur mode de fonctionnement ne leur permet pas de répondre aux besoins du marché et, par conséquent, de faire face aux difficultés.

A cette occasion, il a donné l’exemple de l’entreprise Ecorep, qui a connu une situation difficile et a réussi à la surmonter. Ce complexe public de construction et de réparation de navires à Bou Haroun a connu, selon lui, une reprise après la crise financière qu’il a surmontée ces dernières années grâce à un plan d’action efficace mis en place par ses dirigeants.

Le ministre a affirmé son engagement à poursuivre le soutien et l’aide au complexe Ecorep, qui « dispose de grandes capacités », exhortant les responsables à redoubler d’efforts car « ses produits ont une place garantie sur le marché local ».

Pour rappel, l’investissement de cette entreprise s’élève à environ 1,4 milliard de dinars, selon les chiffres du ministère. Les produits d’Ecorep comprennent également la construction de navires allant jusqu’à plus de 42 mètres, destinés spécifiquement à la pêche maritime, à l’aquaculture, ainsi qu’aux services portuaires et au divertissement.

Il convient de noter que la construction de deux bateaux de divertissement de 16,5 mètres en fibre de verre renforcée a été achevée pour des investisseurs nationaux désirant investir dans le tourisme maritime. Les navires seront mis en service au cours du premier semestre 2024 dans la wilaya d’Alger. De plus, l’entreprise construit actuellement un bateau de pêche au thon de 42 mètres.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email