-- -- -- / -- -- --
Nationale

Aid El Fitr: Le programme de permanence des commerces a été respecté à Alger

Aid El Fitr: Le programme de permanence des commerces a été respecté à Alger

Le ministre du Commerce Bakhti Belaïb a affiché, mercredi à Alger, sa satisfaction quant au respect du programme de permanence pour les commerces et les unités de production au premier jour d’Aïd El Fitr.

“Ce n’est pas facile de convaincre les commerces à ouvrir un jour de fête. Suite à cette visite, je suis ravi de voir l’adhésion des commerçants pour assurer l’approvisionnement des citoyens”, a-t-il déclaré lors d’une tournée d’inspection au niveau de plusieurs communes de la capitale.

Le ministre s’est rendu dans plusieurs commerces, entre supérettes et boulangeries à Dar El Beida, Alger-centre, El Biar et Ain Benian mais aussi au complexe laitier public d’Alger (Colaital) de Birkhadem, pour s’enquérir de l’application du programme de permanence des commerçants et des unités de production en ce premier jour de l’Aid.

Néanmoins, M. Belaib a affirmé qu’il fallait attendre “la fin du long week-end pour avoir toutes les données des différentes wilayas du pays et savoir concrètement si les commerces ont adhéré à notre démarche”, tout en précisant que dans le cas contraire, des mesures nécessaires sont prévues par la loi.

La loi relative aux conditions d’exercice des activités commerciales prévoit la fermeture des locaux commerciaux pour une durée d’un mois assortie d’une amende allant de 30.000 à 200.000 DA contre les contrevenants, rappelle-t-on.

– 33.276 commerçants réquisitionnés dans le cadre du programme de permanence de l’Aïd.
– mobilisation de 4.932 boulangers, 20.167 commerçants dans l’alimentation générale, fruits et légumes et 7.711 dans des activités diverses.
– plus de 5.000 agents de contrôle mobilisés sur le territoire national pour veiller au respect du programme.
– En cas de non-respect, la loi prévoit la fermeture des locaux pour une durée d’un mois avec une amende allant de 30.000 à 200.000 DA

Au niveau national, quelque 33.276 commerçants ont été réquisitionnés dans le cadre du programme de permanence de l’Aïd visant à assurer un approvisionnement régulier en produits alimentaires et services de large consommation.

Le programme prévoit notamment la mobilisation de 4.932 boulangers, 20.167 commerçants dans l’alimentation générale, fruits et légumes, 7.711 dans des activités diverses, alors que plus de 5.000 agents de contrôle sur le territoire national sont déployés pour veiller au respect du programme.

Outre Alger, où le nombre de commerçants réquisitionnés est de 5.409, d’autres wilayas sont également concernées par ce dispositif comme Blida (4.895 commerçants mobilisés), Annaba (2.355), Sétif (5.875), Oran (4.207), Saida (3.188), Batna (3.857), Bechar (1.221) et Ouargla (2.269), selon le ministère.

Par ailleurs, le ministre a affirmé dans une déclaration à la presse que son département encourage la grande distribution.

“Nous ne voulons pas que cette démarche gène les petits commerçants.”
“Nous ne voulons pas que cette démarche gène les petits commerçants. Nous avons présenté une communication au gouvernement dans laquelle des solutions sont préconisées pour développer cette activité ainsi que les marchés de gros”, a-t-il indiqué en ajoutant que de grandes enseignes internationales ont affiché leur intérêt de s’implanter en Algérie.

Le développement de la grande distribution permet de mieux approvisionner la population, comme elle peut constituer une plate-forme pour soutenir la production nationale et l’exportation, a affirmé le ministre.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email