-- -- -- / -- -- --
Nationale

Aid El Adha: le mouton jusqu’à 60 000 DA

Aid El Adha: le mouton jusqu’à 60 000 DA

Alors que les marchés informels sont peu nombreux, cette année les marchés à bestiaux hebdomadaires et autorisés attirent l’attention d’un grand nombre de clients ces derniers jours où le mouton de l’Aïd est devenu le centre de toutes les discussions et toute l’attention.

Mais, les prix découragent souvent les eventuels acheteurs ou les pères de familles voulant accomplir ce rituel comme chaque année. Pas de mouton de taille moyenne au dessous de 40 000 DA. Dans les marchés de Béjaia, les moutons d’à peine une dizaine de kilo sont cédés entre 28, 000 DA et 34 000 DA dans le marché pour ovins situé près du Jute où un nombre important de citoyens s’y rendent sans cesse pour s’enquérir des prix et chercher un ovin qui leur plaira. Même chose au marché d’Aoaks, le mouton de l’Aïd était aussi au centre de l’attention des pères de familles. Dans le marché hebdomadaire, les moutons étaient cédés entre 40 000 DA et 65 000 DA. Les clients ne se bousculaient pas pour en acheter un. Ils sont rares ceux qui passent le cap et mettent la main à la poche pour débourser entre 40 000 ou 50 000 DA pour un mouton. Certains préfèrent acheter un mouton de 30 000 DA qui ne pèse qu’une dizaine de kilos. « Pour moi, si je dois égorger un mouton, je vais en acheter un de 50 000 DA, car le poids des autres sont très faibles et je n’ai pas les moyens financiers qu’ils faillent cette année », nous dira Mohand, père de trois enfants et fonctionnaire. J’ai trop dépensé cette année. « Le sacrifice d’un mouton cette année recommandent beaucoup de sacrifices financiers aux familles », commentent Zineddine, un employé communal.

Dans la vallée de la Soummam, des maquignons venus de M’sila, Tissemsilt, Sétif, Djelfa, Bordj Bou-Arrérridj, exposent des troupeaux de moutons de toutes tailles. Les clients tentent de négocier les prix pour obtenir des remises qui conviendraient à leurs budgets. Il faut dire que l’offre explose devant une demande qui reste très faible, car beaucoup de peres de famille ont déjà été “saignés” par les dépenses de la rentrée scolaire, le Ramadhan, les vacances d’été , l’Aïd El Fitr ainsi que les fêtes de mariages. Certains membres d’une même famille qui ne peuvent se permettre un mouton de plus de 40 000 DA et qui veulent accomplir bon grès et malgré ce rite s’associent à quatre ou cinq pour en acheter un avec un poids et qui coute de 55 000 DA jusqu’à 60 000 DA.

Il y a lieu de rappeler que neuf points de vente de cheptel ovins ont été autorisés dans la wilaya de Béjaïa. Les abattoirs seront également mobilisés durant l’Aïd pour le sacrifice pour les citoyens qui désirent sacrifier leurs moutons en présence d’un vétérinaire.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email