-- -- -- / -- -- --
Nationale

Aïcha Tagabou : «Former davantage d’artisans pour perpétuer ces métiers traditionnels»

Aïcha Tagabou : «Former davantage d’artisans pour perpétuer ces métiers traditionnels»

La ministre déléguée auprès du ministre de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat chargée de l’Artisanat, Mme Aïcha Tagabou, était en visite jeudi dernier à Béjaïa. Elle est venue s’enquérir des problèmes du secteur, les inventorier et tenter de trouver des solutions idoines afin de donner un second souffle aux métiers de l’artisanat et surtout préserver les activités traditionnelles qui tendent à disparaître.

C’est en substance ce qu’elle a fait savoir aux artisans qu’elle a rencontrés et écoutés à Aokas, lors d’une exposition dédiée aux différents métiers de l’artisanat traditionnel (bijoux, habits, tapisserie, gâteaux, couture et objets artisanaux) sur les lieux de la semaine culturelle et de l’artisanat de Ghardaïa à Béjaïa, à la Brise de mer, à la maison de l’Artisanat de Sidi-Ali Labhar.

« Il est nécessaire de connaître les vrais problèmes des artisans des différentes régions du pays afin de chercher des solutions idoines capables de donner une nouvelle impulsion au secteur », a-t-elle laissé entendre.

Et d’ajouter : « les vrais problèmes auxquels sont confrontés les artisans sur le terrain doivent être soulevés et transmis aux responsables concernés afin de prendre des mesures pour les solutionner dans le but de promouvoir davantage le secteur ».

Elle a, par ailleurs, relevé la nécessité de « former davantage d’artisans en vue de perpétuer ces métiers traditionnels à travers les différentes régions du pays », ceci avant de rassurer les acteurs concernés sur la disponibilité de la matière première.

Elle dira à ce propos sur Radio-Soummam que « la majorité des produits utilisés par les artisans est disponible et le problème du manque de pâte blanche est en étude au niveau central ».

Et de souligner : « Il y a une possibilité d’exploiter un gisement local afin de réduire l’importation de ce produit qui sera disponible dans tous les points de vente et au niveau des chambres d’artisanat et des métiers des 48 wilayas. »

Cependant, elle estime que « l’Etat a consenti des efforts en la matière en programmant suffisamment de rencontres régionales et nationales visant à valoriser et à développer les activités de l’artisanat, à aider les artisans à commercialiser leurs produits afin de les hisser au niveau international ». La première responsable de l’artisanat du pays a saisi l’occasion pour instruire les responsables du secteur au niveau local afin de trouver des espaces pour permettre aux artisans d’exposer et de commercialiser leurs produits artisanaux.

A noter que Mme Tagabou, qui visitait les stands des artisans de la wilaya de Ghardaïa, a honoré le meilleur artisan et la plus petite artisane ayant participé à cette manifestation, comme elle a remis à la maison de l’Artisanat de Sidi Ali Labhar des décisions d’attribution d’aide et de soutien du Fonds national de la promotion des activités artisanales (FNPAA) au profit d’une dizaine d’artisans.

Mme Tagabou, qui a souligné l’importance accordée par les autorités du pays à ce secteur, a inauguré une nouvelle salle de formation pour artisans.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email