-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ahmed Gaïd Salah : «L’ANP restera à l’écart de tous les calculs et sensibilités»

Ahmed Gaïd Salah : «L’ANP restera à l’écart de tous les calculs et sensibilités»

Le vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, a réitéré encore une fois, dans la revue El Djeïch du mois de décembre, le rôle de l’Armée nationale dans la conjoncture actuelle marquée par des appels émanant de partis politiques pour son intrusion dans la sphère politique. 

« Une armée (qui) connaît pleinement les limites de ses responsabilités et qui est consciente du champ de ses prérogatives », dit-il en substance. Pour le général de corps d’armée, l’ANP veillera »à rester à l’écart de tous les calculs et sensibilités », et « ferme dans ses positions et ses principes », conformément aux exigences inhérentes à la défense de l’intérêt suprême du pays, à la protection du pays. 

Il a énuméré quatre caractéristiques qui, réunies, aboutissent aux valeurs uniques qui distinguent l’ANP des autres armées : « C’est une armée républicaine, au serment immuable, à la fidélité sans faille et à la sincérité éprouvée ».

Une armée qui accorde à ces valeurs leur signification véritable et qui restent enracinées dans l’esprit de ses éléments, avec pour idéal « servir l’Algérie, et l’Algérie seulement ». Une armée, ajoute Gaïd Salah, « qui connaît pleinement les limites de ses responsabilités et qui est consciente du champ de ses prérogatives ».

Le message du général de corps d’armée s’adresse particulièrement à ceux qui, pour une raison ou une autre, continuent de faire des appels du pied à l’institution militaire pour qu’elle s’immisce dans les affaires qui ne la concernent pas, c’est-à-dire le champ politique dont elle s’est désengagée depuis l’ouverture politique opérée en 1990.

Ce énième rappel n’est pas fortuit puisqu’il intervient dans une conjoncture marquée par une « situation sécuritaire instable » qui prévaut dans la région, comme le souligne à juste titre le vice-ministre de la Défense nationale.

Et de préciser que l’ANP, qui demeure consciente de l’ampleur de ses responsabilités, se consacre « à la poursuite de ses missions avec pour seule préoccupation, à la lumière de la situation qui prévaut dans notre région, caractérisée par les changements, les mutations et les évènements aux conséquences incertaines, la sécurité du pays, peuple et territoire, la préservation de sa stabilité, de son indépendance et de sa souveraineté ».

Le vice-ministre de la Défense a rappelé la mission essentielle de l’ANP, à savoir défendre et protéger le pays seulement, en dépit des sollicitations de certains pays de voir les éléments de l’ANP engagés dans des conflits extérieurs.

Comme il n’a pas manqué de lancer un signal fort à ceux qui, à l’extérieur, doutent ou font semblant d’ignorer la puissance de feu de l’ANP à prendre le dessus sur n’importe quelle force : « l’ANP est en mesure, de par sa démarche pertinente, de défendre le pays et de faire face à toute menace, quelles que soient son ampleur et son origine », avertit-il.

A propos des défis sécuritaires et de leur lien avec le terrorisme, le général de corps d’armée a évoqué la conjoncture actuelle prévalant dans la région, ainsi que les épreuves endurées par ses peuples, subissant les affres du terrorisme, en rappelant que l’Algérie « avait été parmi les rares pays à avoir très tôt pris la mesure de la réelle portée du phénomène terroriste ». « Nous jetterons le terrorisme aux oubliettes de l’Histoire par les faits et non par les paroles.

L’ANP a remporté la victoire contre les groupes terroristes quels que soient les qualificatifs qu’on leur donne, elle a réussi à restaurer la sécurité et la paix, protégé le pays contre les dangers qui le menaçaient », a encore souligné le vice-ministre de la Défense nationale.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email