-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ahmed Benbitour refuse de se porter candidat à la présidentielle

Ahmed Benbitour refuse de se porter candidat à la présidentielle

Ahmed Benbitour, ancien Premier ministre, s’est exprimé sur la présidentielle du 12 décembre, indiquant qu’il ne se sera pas candidat, tout en s’excusant auprès de ses sympathisants : « Je m’excuse auprès de mes sympathisants et de l’ensemble des citoyens algériens qui me soutiennent dans ma démarche visant à sortir l’Algérie de sa crise », écrit Benbitour sur sa page Facebook.

Il a ajouté qu’il « ne souhaite pas participer à une élection organisée par le pouvoir », promettant qu’il développera prochainement les ressorts de sa décision. Avec Mouloud Hamrouche, qui a informé de sa réponse bien avant, Benbitour est la seconde personnalité à refuser de s’impliquer dans cette élection. Dans une contribution publiée dans la presse nationale, l’ancien chef de gouvernement Mouloud Hamrouche estime que le changement du système « est la solution et non le problème ». Pour lui, le système algérien n’a rien d’un modèle : « C’est un non-système appelé système pour indiquer ses complexes négations. » Il qualifie ce système de « liberticide, antipolitique, anti-militance, anti-gouvernance, anti-institutions, anti-organisation et antinational ». Et d’ajouter : « C’est pour toutes ces raisons qu’il a anéanti l’embryon de l’Etat, fruit de la guerre de Libération nationale, annihilé la loi et détruit la gouvernance. Pour sa survie, il finira par briser la cohésion de l’ANP. » Mouloud Hamrouche dénonce les réseaux d’allégeance et de coercition/corruption » qui veulent, malgré ce désastre, « continuer à garder le droit de gérer le pouvoir, de préserver leurs statuts et positions, tout en maintenant leur divorce avec le peuple et leur désincarnation sociale et identitaire ».

Pour lui, ces réseaux « veulent continuer à fixer la posture de l’armée et sa feuille de route », et refusent tout bonnement un fonctionnement institutionnel de l’Etat et des pouvoirs, « car ils redoutent qu’un simple contrôle de légalité fasse fondre leurs armes : le mensonge, le chantage ou la menace », dit-il, soulignant au passage que ces réseaux ont l’appui de leurs médias, et leurs relais qui sont toujours « en action de régénérescence ou de renforcement ». Dans sa contribution, Hamrouche partage sa crainte de voir les décisions du futur Président dépendre du soutien ou non de ces réseaux », et ce malgré une Constitution qui lui confère tous les pouvoirs, mais sans mécanismes opératoires ». A ces deux personnalités nationales, s’ajoutent les partis de l‘Alternative démocratique (FFS, RCD, PT, PST, MDS, UFC et PLD) qui ont décidé de boycotter cette élection présidentielle. Deux chefs de partis, en l’occurrence Makri du MSP et Djaballah du FJD, n’ont pas encore rendu leurs réponses. Idem pour Sofiane Djilali de Jil Jadid, qui a appelé à ne pas se rendre aux urnes. Malgré ces probables défections, et selon Ali Draâ, le chargé de la communication auprès de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), le nombre de « prétendants » à la présidentielle va sûrement augmenter jusqu’à la date du 25 octobre 2019 : « Il y a des noms connus parmi les candidats. Il y a aussi des noms inconnus qui vont se faire connaître. Nous sommes là pour faire connaître tout le monde. Il faut s’attendre

à des surprises. Les noms inconnus risquent de nous surprendre. Cela peut être une dame de fer qui a des principes et des constantes et qui peut rassembler autour d’elle la société et sera la première femme présidente en Algérie. Qu’elle soit la bienvenue ! », a-t-il déclaré. Trente-neuf (39) postulants à la candidature pour la présidentielle du 12 décembre prochain ont procédé au retrait des formulaires de souscription des signatures. Pour sa part, le parti de l’Alliance nationale républicaine (ANR) a indiqué, dans un communiqué, que sa direction a adressé une correspondance au président de l’ANIE pour exprimer son intention de constituer le dossier de candidature.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email