-- -- -- / -- -- --
Nationale

AH 5017 : L’Algérie demande des explications à la France

AH 5017 : L’Algérie demande des explications à la France

Après les deux boîtes noires, la France veut obtenir d’autres « gages» du crash du vol AH 5017 du moment que Paris veut décrocher le transfert vers Paris des 118 corps des passagers, chose que l’Algérie a déjà refusé.

Les autorités algériennes ont demandé des explications à leurs homologues françaises suite aux déclarations du président français François Hollande, qui a ordonné le transfert de l’ensemble des corps des victimes du crash du vol AH 5017 vers la France pour pratiquer une autopsie. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Ben Ali Cherif, a déclaré hier que le ministre des AE, Ramtane Lamamra, est en contact permanent avec son homologue français Laurent Fabius au sujet des déclarations du président français sur le rapatriement de l’ensemble des cadavres des passagers du vol AH 5017 vers la France pour faire l’autopsie.
Ramtane Lamamra a demandé des explications auprès de Fabius sur ces déclarations de François Hollande tout faisant connaître la position de l’Algérie suite aux propos de Hollande. En effet, le président français a indiqué samedi dernier, lorsqu’il a reçu les familles des victimes du crash du AH 5017 au siège du ministère des Affaires étrangères, que les autorités françaises vont transférer tous les corps des victimes, qui s’élèvent à 118 cadavres, en France pour une autopsie et procéder aux enquêtes.

Selon le porte-parole algérien des AE, le ministre Ramtane Lamamra a demandé à son homologue Laurent Fabius de rapides éclaircissements sur les propos de François Hollande. Par ailleurs, le porte-parole des AE, lors d’un point de presse tenu samedi passé au siège du ministère, a expliqué que la cellule de crise installée depuis jeudi passé est en contact permanent avec les autorités des pays touchés par le crash de l’avion.

« Nous sommes en contact quotidien avec plusieurs pays qui ont vu leurs compatriotes périr dans le crash du vol AH 5017. Ces contacts se sont développés pour atteindre les ambassadeurs algériens en poste dans les pays affectés par le drame. C ela dit, le représentant des AE a indiqué que plusieurs ambassadeurs algériens sont en contact avec les responsables de plusieurs pays ainsi que les familles des victimes, et ce en leur fournissant les derniers développements de la situation.

Pour rappel, le vol AH 5017 d’Air Algérie devait relier Ouagadougou à Alger avec 118 personnes à son bord dont 6 Algériens, 6 Espagnols (l’équipage de l’avion), 24 Burkinabés, 54 Français et 12 autres de nationalités différentes, parmi eux beaucoup sont des binationaux, s’est crashé jeudi matin dans la localité de Gossi située au nord du Mali.

L’épave a été retrouvée durant la nuit de jeudi dernier dans le nord du Mali suite aux recherches intensives de plusieurs soldats français, maliens, burkinabés et autres africains.

Le MD-83 de la compagnie espagnole Swiftair, affrété par Air Algérie, est sorti des écrans radar 50 minutes après son décollage de Ouagadougou. L’avion s’est écrasé moins d’une heure après son décollage dans la zone malienne de Gossi, près de la frontière burkinabaise.
L’enquête devra déterminer les causes du crash, la piste de « mauvaises conditions météorologiques» paraissant toutefois la plus plausible.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email