-- -- -- / -- -- --
Nationale

Agriculture : L’Etat intensifie ses efforts

Agriculture : L’Etat intensifie ses efforts

Plusieurs responsables du gouvernement ont tenu à affirmer jeudi à Alger, que l’Etat va poursuivre ses efforts afin de développer le secteur de l’agriculture, notamment les petites exploitations familiales, qui contribuent à l’amélioration de la sécurité alimentaire.

En effet, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, a souligné que l’Etat a pris toutes les mesures nécessaires visant à permettre aux familles rurales d’exercer leurs activités agricoles dans les meilleures conditions !

Il a rappelé, à ce titre, le programme élaboré par son secteur dans le cadre de la politique du renouveau agricole et rural concernant la réalisation de 10 000 projets de proximité de développement rural intégré, qui touchent 8 700 localités rurales au profit de 1,2 million de ménages ruraux, soit 7 millions de personnes.

A ce propos, il a rappelé aussi les efforts consentis par l’Etat dans la construction des logements ruraux ainsi que la mobilisation des ressources hydriques, permettant aux agriculteurs d’améliorer les conditions d’exploitation de leurs terres et d’accès aux marchés.

 « Toutes ces actions qui ont permis de renforcer le rôle de l’agriculture familiale, la sécurité alimentaire des ménages et de stabiliser les populations rurales seraient poursuivies durant les prochaines années afin d’améliorer la productivité agricole », a-t-il rassuré.

Pour sa part, le ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques, Sid Ahmed Ferroukhi, a fait savoir que les perspectives de son secteur dans le domaine de l’aquaculture continentale réserveront, durant la période 2015-2019, des opportunités de diversification des revenus et de l’alimentation pour les exploitations familiales.

L’intégration de l’agriculture familiale dans les plaines intérieures, les Hauts Plateaux et le sud du pays permettra de diversifier et de renforcer la sécurité alimentaire (à travers la pisciculture intégrée), de valoriser les ressources en eaux mobilisées pour l’irrigation, d’améliorer la qualité des sols et de créer des opportunités d’emplois dans les territoires ruraux de l’intérieur et du sud du pays, selon lui.

En outre, le secteur de l’hydraulique s’engage aussi de mobiliser plus de ressources pour l’agriculture en réalisant davantage de barrages dont la capacité devrait atteindre 8,5 milliards de m3 d’ici à 2019. Selon le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, 66 % des ressources en exploitation sont destinées à l’agriculture contre 40 % au début des années 2000. Ce taux sera augmenté avec la réalisation de nouvelles infrastructures (barrages, stations de dessalement, retenues collinaires, puits et forages). 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email