-- -- -- / -- -- --
Nationale

Agora lance la première session de son projet «Ambassadeurs de Béjaïa»

Agora lance la première session de son projet «Ambassadeurs de Béjaïa»

L’association Agora pour la formation et l’appui aux initiatives des jeunes a lancé avec le soutien de l’agence de communication « Come-Info », l’APW de Béjaïa et la fondation Konrad-Adenauer, un projet intitulé « Ambassadeurs de Béjaïa ».

Ce projet qui va s’étaler sur un an (12 sessions ou modules à raison d’un module par mois) a été lancé lors d’une cérémonie organisée avant-hier à la maison de la Culture Taous-Amrouche.

Vingt-cinq jeunes hommes et femmes issus de plusieurs associations activant dans diverses disciplines dans la wilaya de Béjaïa sont inscrits à cette école appelée « Ambassadeurs de Béjaïa » pour la formation et l’appui aux initiatives des jeunes, nous dit-on.

Elle s’inscrit dans le cadre du plan d’action de l’association pour l’année 2016, répondant, selon les initiateurs, « au souci de renforcer les capacités techniques et de leadership des acteurs associatifs dans plusieurs domaines tels que les médias, la communication, le développement économique et la citoyenneté.

Il s’agit pour les organisateurs d’accompagner et équiper ou d’armer les leaders associatifs d’outils nécessaires pour qu’ils puissent concrétiser les objectifs de leurs associations, la promotion de la participation des jeunes et le renforcement de leur engagement dans la société civile. Il s’agit aussi d’encourager l’implication des acteurs associatifs dans le processus de développement local.

« Le manque de communication est souvent à l’origine des crises qui surgissent dans les associations et les entreprises », « Histoire médiévale de Béjaïa » sont entre, autres conférences, animées en faveur de stagiaires au cours de cette formation par les professeurs Boudjema Redouane et Djamil Aïssani.

« Il y a une multitude d’association, mais elles manquent beaucoup de stratégie et d’expérience pour agir au sein de la société et jouer leur rôle », disait Youcef Boukoucha l’un des responsables de l’association. Et cette formation vient armer et renforcer les capacités de 25 acteurs associatifs et améliorer le niveau de leur intervention.

Le programme consiste en un accompagnement de la dynamique associative à Béjaïa en dotant les acteurs associatifs de connaissances et d’outils à même de renforcer leur rôle d’acteurs de développement, a-t-on souligné. A noter que l’association « Agora » a lancé en parallèle la plateforme électronique associative interactive et participative « Irada ».

Cette dernière vise, selon les membres de l’association, à mettre en valeur l’actualité de la société civile qui englobe toutes les actions pertinentes de celle-ci, tels les projets, les événements ou le fonctionnement des associations tout en facilitant ainsi leur mise en réseau, l’accès à l’information et le partage d’opportunités.

Autrement dit, à travers ce site web il est visé la mise en valeur des activités initiées par la société civile, le mouvement associatif et la création d’un espace d’échange entre les associations. Les réseaux sociaux et les nouvelles technologies jouent un très grand rôle dans la vulgarisation et la promotion du travail associatif. Cette plateforme électronique donnera donc plus de visibilité aux actions menées par la société civile.

Au final, en point de mire « la création d’un réseau d’associations au niveau de la wilaya de Béjaïa ». Pour rappel, l’été dernier, l’association Agora avait tenu sa première université d’été sous le thème « Paroles aux jeunes ». Pas moins de 158 animateurs associatifs, représentant 58 organisations, avaient pris part à cette rencontre.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email