Agence africaine du médicament (AMA) : L’Algérie favorite pour abriter le siège  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Agence africaine du médicament (AMA) : L’Algérie favorite pour abriter le siège 

Agence africaine du médicament (AMA) : L’Algérie favorite pour abriter le siège 

La candidature de l’Algérie, qui ambitionne d’accueillir le siège de l’Agence africaine du médicament (AMA), afin de booster la production pharmaceutique en Afrique, est arrivée parmi les deux premières du classement, avec celle du Rwanda. La décision finale sera connue en juillet prochain, lors du Conseil exécutif réunissant les ministres des Affaires étrangères de l’Union africaine (UA).  

Selon le ministère de l’Industrie pharmaceutique, les conclusions du rapport des travaux de la Première Conférence des Etats parties au traité portant création de l’AMA, tenus du 1er au 3 juin à Addis-Abeba, font ressortir que la candidature de l’Algérie arrive avec celle du Rwanda parmi les deux premières du classement. Le dossier algérien a dépassé ainsi dans le classement la Tunisie, le Maroc, le Zimbabwe, l’Ouganda, la Tanzanie et l’Egypte.

Le Conseil exécutif de l’UA devrait porter son choix sur une short list des meilleures candidatures, en application des recommandations de la Conférence des Etats parties.

Les travaux de cette rencontre ont été consacrés à l’adoption du règlement intérieur de l’Agence africaine du médicament et à l’examen des rapports des missions d’évaluation effectuées dans les huit pays africains candidats pour abriter le siège de cette importante Agence continentale, précise le communiqué du ministère.

« Forte de ses ressources institutionnelles, réglementaires et humaines et du développement sans précédent de son industrie pharmaceutique, mais aussi des garanties offertes à l’AMA, en application des instructions et du programme du président de la République, la candidature de l’Algérie apparaît désormais comme favorite pour accueillir le siège de cette Agence », souligne la même source.

Conduite par le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Abderrahmane Djamel Lotfi Benbahmed, et assistée par la représentation diplomatique algérienne à Addis-Abeba, la délégation algérienne s’est félicitée de la conclusion des travaux, tout en réaffirmant l’importance stratégique de cette agence dans le renforcement des capacités des Etats parties et la mutualisation des ressources et expertises africaines pour le développement de la production pharmaceutique à même d’assurer la souveraineté sanitaire du continent, ajoute le communiqué.

Il convient de rappeler que les autorités algériennes ont clairement exprimé leur volonté d’investir le marché africain des médicaments, notamment lors du Salon El Djazaïr Healthcare, organisé à Dakar (Sénégal) du 17 au 20 mai dernier.

Après avoir réalisé un taux de 70% en matière de couverture des besoins nationaux, le secteur de l’industrie pharmaceutique s’est vu confier par les pouvoirs publics la mission d’exporter les médicaments fabriqués localement.

Historiquement, l’industrie pharmaceutique en Algérie a été lancée au milieu des années 1990, après la promulgation d’une loi obligeant les multinationales commercialisant des médicaments en Algérie à investir et à produire dans le pays, et ce dans le cadre d’un partenariat avec les secteurs public et privé.

Les premiers partenariats ont été conclus entre les laboratoires américains Pfizer, français Sanofi, et le Groupement pharmaceutique de l’Union européenne GPUE avec le groupe Saïdal, afin de produire plusieurs types de médicaments durant une période marquée par la réticence des sociétés étrangères à investir en Algérie.

Depuis, de nouvelles unités relevant du secteur privé ont vu le jour et lancé la production dans le cadre de partenariats avec des entreprises étrangères, pour s’élargir ces dernières années jusqu’à atteindre 100 unités de production, lesquelles ont réussi à répondre aux besoins nationaux. 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email