-- -- -- / -- -- --
Sports

AGE du COA: Les Fédérations dans l’attente du verdict du TAS

AGE du COA: Les Fédérations dans l’attente du verdict du TAS

Les représentants des Fédérations sportives algériennes ont indiqué qu’ils étaient dans l’attente du verdict du Tribunal algérien sportif (TAS), prévu ce lundi, concernant leur requête sur le déroulement de l’Assemblée générale élective (AGE) du Comité olympique et sportif algérien (COA) qui a porté à la réélection de Mustapha Berraf à sa tête pour le mandat quadriennal 2017-2020.

« Nous sommes ici pour expliquer la situation et les décisions prises depuis la précédente conférence. Nous avons déposé une requête auprès du TAS en expliquant la mascarade qui a eu lieu le 27 mai lors de l’AGE du COA’’, ont déclaré lundi les concernés lors d’une conférence de presse tenue à la salle des médias de l’office du complexe olympique Mohamed-Boudiaf (Alger).

’’Franchement, on n’attend pas beaucoup du TAS et on pense que la réponse sera négative pour des raisons que tout le monde connaît.

Les présidents des fédérations seront présents au siège du TAS pour comprendre et faire comprendre au jury la gravité de la situation du sport algérien aujourd’hui’’, ont ajouté les mêmes membres.Les représentants des fédérations prévoient d’envoyer une requête au Tribunal arbitral international du sport si la réponse du TAS algérien est négative.

Par ailleurs, les conférenciers ont exprimé leur ‘’mécontentement’’ vis-à-vis de la dernière lettre du Comité international olympique (CIO) qui a appelé ‘’à restaurer un climat de confiance et de respect mutuel’’ entre le COA, les autorités gouvernementales compétentes et les fédérations. ‘’Il y a eu une mauvaise interprétation de certains concernant cette lettre.

Nous n’avons jamais envoyé de recours au CIO, c’était surtout une demande d’audience auprès de Tomas Bach, le président du CIO’’, ont expliqué les présidents des Fédérations algériennes de sport et travail et des sports mécaniques, Chouchaoui et Baloul.

Les représentants des fédérations ont installé un comité de coordination constitué de huit personnes qui a pour rôle « de mener des actions futures au nom des fédérations concernées ».

’’Nous avons décidé d’installer un comité de coordination pour bien gérer les actions futures de ces fédérations. Aussi nous comptons demander une audience auprès de monsieur El Hadi Ould Ali, ministre de la Jeunesse et des Sports pour lui exposer la situation ».

D’autre part, les conférenciers ont indiqué que le nombre des fédérations contestataires de l’AGE du COA est passé à 38, après l’arrivée de la Fédération algérienne d’escrime.’’Aujourd’hui nous sommes 38 après l’arrivée de nos amis de l’escrime, c’est une preuve que l’AGE était une vraie mascarade », ont-ils conclu.

Pour sa part, Abderaouf Bernaoui, le président sortant de la Fédération algérienne d’escrime, a argumenté son choix de rejoindre les contestataires, ‘’pour le bien du sport algérien’’.

’’J’ai décidé de rejoindre ces fédérations parce que la situation se complique jour après jour, on doit trouver une solution. Je profite de l’occasion pour corriger une information, les gens pensent que je n’avais pas le droit d’être présent lors de l’AGE du COA, c’est faux, nous avions le droit d’y prendre part’’, selon lui.

Dans sa lettre, le CIO affirme que « les irrégularités dénoncées ne sont étayées par aucune preuve significative tangible à ce stade. » Il a alors confirmé sa « position initiale » par rapport à l’élection de Mustapha Berraf à la tête du COA de ne pas « remettre en cause le déroulement du scrutin ni les résultats des élections. »

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email