AG Elective de la FAF : Les candidats potentiels se cachent mais s’activent en coulisses – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Sports

AG Elective de la FAF : Les candidats potentiels se cachent mais s’activent en coulisses

AG Elective de la FAF : Les candidats potentiels se cachent mais s’activent en coulisses

Avant-hier samedi, la Commission électorale de la Fédération algérienne de football (FAF), rappelait que le dernier délai pour le dépôt des dossiers de candidature pour l’élection du nouveau président de la FAF, dont l’assemblée générale élective (AGE) prévue le lundi 4 septembre, est fixé pour ce dimanche 13 août 2023  à 16h00. C‘est ce qu’on pouvait d’ailleurs lire dans le communiqué publié sur le site officiel, de l’instance fédérale.

Selon une information donnée pour officielle par plusieurs sites nationaux, Walid Sadi, ancien manager général de l’EN, est sorti de sa « tanière » et décide de confirmer les « rumeurs » quant à son intention de se porter candidat à la candidature pour le poste de président de la Fédération Algérienne de Football (Faf) laissé vacant depuis la démission, mi-juillet dernier, du N°1 sortant et faisant suite à son échec cinglant lors des dernières élections de la CAF devant pourvoir le siège réservé à la région Afrique du Nord dans le Conseil exécutif de la structure en charge de la gestion du jeu à onze continental, le représentant libyen ayant remporté une victoire écrasante (à la majorité des voix) qui aura fait beaucoup de bruit en Algérie.

Walid Sadi, ce n’est pas une surprise, n’a pas attendu le rappel de la Commission électorale mise en place pour la tenue du prochain scrutin quant au délai de rigueur concernant le dépôt des candidatures (expiré dimanche, souligne-ton) et ouvrait le bal au moment où tous les noms, et pas des moindres car des figures connues dans le milieu du football national pour avoir assuré diverses responsabilités ou sont encore en exercice (on citera par exemple, l’ancien international Meziane Ighil, qui n’est plus à présenter tant son CV impose le respect pour avoir dirigé l’E.N entre autres, Abdelkrim Medouar, l’ancien président de l’ASO Chlef et présentement président de la LFP) avancés par les sources dites « sûres », les concernés cachant bien leur jeu s’ils ne démentent pas carrément.

Vrai ou fausses, les infos liées à ce sujet, ne surprennent pas grand monde parmi les connaisseurs des us et coutumes de notre football, des indiscrétions, distillées à doses homéopathiques, nous apprenant que les prétendants présumés (ce trio particulièrement) ne restent pas les bras croisés, où, profitant du « silence » des coulisses, ils s’activent pour monter leurs équipes respectives et réunir le plus de « suffrages » en prévision de l’examen du 4 septembre où tout est possible pour qui connaît les surprises que nous réservent des AG Electives éternellement frappées du sceau de l’incohérence et des alliances contre nature, les amis de ce dimanche se transformant subitement en nouveaux ennemis.

Aussi sûrement que les « soutiens » exprimés en Off tiennent rarement la route, les voltefaces et les retournements de vestes étant coutumiers d’un personnel à l’écoute constante de la direction des vents, trop longtemps en place, voire indéboulonnable, pour tenir parole. Après demain, le 15 août, sera publiée la liste finale des candidats (seul donc Sadi est sorti de l’ombre) retenus, suivie des résultats de la commission de recours.

Le tandem Ighil-Medouar s’engagera-t-il sur la même voix que Sadi pour animer un vote sortant généralement de son cadre tant les luttes intestines occupent éternellement la scène, donnant souvent lieu à des foires d’empoigne ne servant en rien l’image de dirigeants surpris régulièrement à se crépir le chignon en public.

Et donc d’un football tenu en otage par les mauvais génies occupant la place. Avec les dégâts, immenses, qu’on connaît. Au moment où nous rédigeons ces lignes, aucun des deux ne s’est manifesté publiquement. A rappeler aussi que le président et les membres du bureau qui seront élus prochainement auront pour mission de terminer le restant du mandat des deux présidents démissionnaires, à savoir Charaf-Eddine Amara et DjahidZefizef.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email