Affaire Negreira : Nouvelles révélations accablantes pour le FC Barcelone  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Sports

Affaire Negreira : Nouvelles révélations accablantes pour le FC Barcelone 

Affaire Negreira : Nouvelles révélations accablantes pour le FC Barcelone 

Le FC Barcelone n’est pas au mieux. Marqué à la culotte par Javier Tebas et la Liga à cause de ses finances, le club catalan doit faire face au scandale Negreira. Une affaire dans laquelle les Blaugranas sont soupçonnés d’avoir payé en tout plus de 6 M€ à la société de l’ex-vice-président du comité technique d’arbitrage espagnol, José Maria Enriquez Negreira.

Un scandale qui a même obligé le Real Madrid à se porter partie civile dans cette histoire. Concrètement, si le Barça est reconnu coupable de corruption, la Casa Blanca ne se privera pas de réclamer une compensation. De son côté, l’actuel président du Barça Joan Laporta a choisi de se défendre avec vigueur. Le Catalan avait dégainé une première fois sur Twitter, histoire de rassurer les fans blaugranas. «culers, restez tranquille. Le Barça est innocent de ce dont on l’accuse et victime d’une campagne contre son honneur dans laquelle tout le monde est désormais impliqué. Pas de surprise, nous allons défendre le Barça et démontrer l’innocence du Club. Beaucoup devront rectifier».

Hier, à l’occasion d’une réunion avec tous les capitaines des différentes sections du Barça, Laporta s’est montré un peu plus offensif. « Je me réjouis d’affronter toutes les crapules qui ternissent notre blason. Le Barça est un club avec des valeurs. Nous utilisons le mot valeurs, non pas pour faire bien, mais parce que les valeurs sont un élément fondamental de notre modèle d’excellence sportive. (…) Ne croyez pas que je m’emballe par faiblesse, je m’emballe parce que j’ai vraiment envie d’affronter toutes les crapules qui salissent notre blason. Que personne ne pense que c’est par faiblesse. » Sauf que plusieurs médias espagnols viennent de plomber la défense de Laporta.

El Mundo a en effet publié des extraits de conversations privées entre anciens dirigeants du Barça. « Nous avons payé en légitime défense », ont-ils déclaré, avant de confier avoir caché ces paiements au reste de leurs administrateurs et à une bonne partie de leurs cadres « pour les protéger ». Accablant. Mais la suite est pire pour Laporta. El Mundo et la Cadena SER ont dévoilé une information qui concerne directement l’actuel boss du Barça. En 2003, lors de l’arrivée de Laporta au pouvoir (pour son premier mandat), Sandro Rosell (José Maria Bartomeu faisait également partie de l’équipe) aurait clairement expliqué : « si nous voulons qu’ils continuent à nous respecter, nous devons continuer à payer », avant d’ajouter que cet arrangement est un héritage de l’ère Gaspart et qu’il était nécessaire d’augmenter les paiements à l’ancien arbitre « s’ils voulaient être respectés ». L’étau se resserre…

Le double jeu du Real Madrid

Les deux géants espagnols sont au cœur de l’actualité depuis que le scandale Negreira a éclaté. Mais la Casa Blanca ne veut pas trop taper sur les Blaugranas, malgré sa posture officielle. Explications.

Depuis que le scandale Negreira a éclaté en Espagne, le FC Barcelone est englué dans un pétrin XXL. Accusé d’avoir payé pour avoir les faveurs des arbitres durant plusieurs années, le club catalan s’expose à de très lourdes sanctions. D’autant que de nouvelles révélations de la presse ibère tendent à affirmer que l’actuel patron des Blaugranas, Joan Laporta, était au courant de ces manigances. Dans ce contexte très tendu, la réaction officielle du Real Madrid a également beaucoup fait parler.

Dans un communiqué, la Casa Blanca s’est portée partie civile. « Le conseil d’administration du Real Madrid C. F. a pris connaissance, lors de sa réunion d’aujourd’hui, des graves accusations portées par le ministère public de Barcelone contre le FC Barcelone (…) sur la base de délits potentiels, entre autres, de corruption dans le domaine du sport, annonce le club merengue. Le Real Madrid exprime sa profonde préoccupation quant à la gravité des faits et réitère sa pleine confiance dans l’action de la justice et a convenu que, pour défendre ses intérêts légitimes, il comparaîtra dans la procédure dès que le juge l’ouvrira aux parties lésées. »

Une annonce que beaucoup ont interprétée comme une déclaration de guerre au FC Barcelone. Mais en coulisses, Florentino Pérez et ses sbires ne seraient pas si durs avec la direction actuelle du Barça. El Confidencial explique que pour Pérez, Laporta est intouchable. Le duo Pérez-Laporta, fondé depuis l’épisode de la Super League, est ébranlé, mais le boss des Merengues estime qu’il n’est pas la personne sur qui taper dans le scandale Negreira. Le média ajoute également que si le Real a publié un communiqué, c’était surtout pour satisfaire ses socios. La sortie médiatique madrilène a donc été plutôt soft, sans viser Laporta. Et ce dernier a d’ailleurs répondu à ses détracteurs sans citer une seule fois la Casa Blanca et Pérez.

De son côté, Carlo Ancelotti est bien conscient que cette affaire occupe une place très importante dans l’espace médiatique. Mais après l’entraînement, il a tenu à faire passer un message très clair à ses joueurs, alors que le Clásico doit se jouer dans cinq jours. « Je vous le dis pour la dernière fois : je ne veux pas me laisser distraire par ce problème, ni avant Liverpool, ni avant le Clásico. Ce problème sera résolu par les tribunaux, nous nous occuperons de nos affaires, de gagner les matchs », leur aurait-il dit selon Defensa Central.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email