-- -- -- / -- -- --
Nationale

Affaire «Mme Maya» : de lourdes peines prononcées

Affaire «Mme Maya» : de lourdes peines prononcées

Le verdict est tombé ce mercredi au tribunal de Chéraga dans le procès de la «fille cachée» de l’ancien président Bouteflika, Nachinachi Zoulikha dite «Mme Maya» qui a écopé de 12 ans de prison de ferme et 7 millions de dinars d’amende avec saisie de ses biens.

Ses deux filles ont, elles, écopé de 5 ans de prison et d’une amende de 3 millions Da chacune, avec saisie de leurs biens également.  L’ancien DGSN Abdelghani Hamel et les anciens ministres Abdelghani Zaâlane et Mohamed El Ghazi ont été condamnés à 10 ans ferme et 1 million DA d’amende.

Les trois responsables devront aussi verser des dédommagements au Trésor public, partie civile :  Abbdelghani Hamel (3 millions DA), Mohamed El Ghazi (7 millions) et Abdelghani Zaâlane (1 million). Des peines comprises entre 3 et 10 ans de prison ferme ont en outre été prononcées à l’encontre des autres accusés.

L’affaire Mme Maya, qu’on présentait comme étant la fille cachée de l’ancien président de la République Abdelaziz Bouteflika, a éclaté pendant l’été 2019 suite à la découverte d’importantes sommes d’argents et de bijoux dans la villa qu’elle occupait à Moretti.

Pour rappel, les griefs retenus contre les accusés sont notamment “blanchiment d’argent”, “trafic d’influence”, “octroi d’indus avantages”, “dilapidation de deniers publics”, “incitation d’agents publics pour l’octroi d’indus avantages” et “transfert illicite de devises vers l’étranger”. Dans son réquisitoire, le procureur avait requis 15 ans de prison contre la principale accusée et les deux anciens ministres, et 12 ans contre l’ancien DGSN. Celui-ci a déjà été condamné dans de nombreuses autres affaires. Dans sa plaidoirie, la défense de la partie civile a estimé à « plus d’un milliard de DA » les pertes causées au Trésor public dans cette affaire.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email