-- -- -- / -- -- --
Nationale

Affaire El Khabar : Le procès renvoyé au 8 juin

Affaire El Khabar : Le procès renvoyé au 8 juin

Une centaine de citoyens, dont des représentants des droits de l’homme, des représentants de la société civile et des employés du quotidien arabophone El Khabar, ont organisé, hier, un rassemblement pacifique en face du siège du tribunal administratif d’Alger, en solidarité avec les employés et les journalistes d’El Khabar.

Le procès tant attendu opposant le ministère de la Communication au groupe El Khabar, qui devait se dérouler hier, a été renvoyé au 8 juin prochain pour la simple raison que le président en charge du dossier, Mohamed Dahmane, et depuis deux jours à l’hôpital.

Le procès de l’affaire du rachat d’El Khabar par le groupe Cevital a été reporté pour la quatrième fois consécutive, car le juge Kouchih El Mehdi a décidé de reporter l’audience pour donner le temps nécessaire aux avocats du ministère de la Communication de notifier les personnes citées dans une nouvelle requête dite « d’intervention forcée » qu’ils ont introduite.

Dans cette requête, les avocats du ministère de la Communication citent d’autres mis en cause qui est Ness Prod et d’autres actionnaires d’El Khabar. La première requête concernait uniquement le président du conseil d’administration d’El Khabar.

Les avocats d’El Khabar, à l’instar de maîtres Khaled Bergheul, Fetta Sadat et Chaïb Sadek, ont demandé le rejet de cette nouvelle requête déposée par Me Bittam, avocat du ministère de la Communication, et dénoncé la décision du juge qui remet, selon eux, le caractère urgent de l’affaire qui a fait couler beaucoup d’encre.

Ces derniers ont organisé des points de presse durant lesquels ils ont clamé haut et fort : « En procédant de la sorte, cela veut dire tout simplement que le ministère de la Communication veut gagner du temps dans le litige qui l’oppose au groupe El Khabar, car il sait pertinemment qu’il est perdant dans cette affaire qui devient plutôt une affaire d’opinion publique et non pas seulement celle des employés et travailleurs du journal qui jouit d’une très bonne réputation parmi les lecteurs ».

Après l’action en référé introduite par le ministère de la Communication auprès de ce tribunal pour contester cette opération de rachat, la première audience devait se tenir le 2 du mois en cours avant d’être reportée au 4 puis au 11 mai et enfin au 25 de ce même mois.

Dans une déclaration à la presse, un des avocats du groupe El Khabar, Me Chaïb Sadek, a estimé que ce report « prouve que l’action ne revêt pas le caractère de référé ».

Pour sa part, Me Benhadid Brahim, membre du collectif de défense du ministère de la Communication, a indiqué que la transaction de cession d’actifs d’El Khabar au profit du groupe Cevital « a été conclue dans le secret et en violation de l’article 25 de la loi relative à l’Information ».

Intervenant récemment sur les ondes de la Radio nationale, le ministre de la Communication, Hamid Grine, avait indiqué qu’ »en tant que ministre je suis tenu à respecter les lois de la République », soulignant que « c’est à la justice de décider ».

« Cette transaction n’est pas conforme à la loi, mais si la justice en décide autrement, je me plierai à sa décision », avait-il affirmé. Les nouveaux propriétaires accusent le gouvernement de vouloir « tuer » El Khabar, accusation a laquelle a retorqué le ministre de la Communication assurant que ce n’était nullement son intention.

Lundi, le Premier ministre Abdelmalek Sellal a annoncé que le gouvernement a chargé le ministre de la Communication d’assainir « dans les meilleurs délais » la situation du paysage audiovisuel en Algérie, en attendant la mise en place de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel,

« Le Gouvernement a chargé le ministre de la Communication d’assainir la situation dans les meilleurs délais, en attendant la mise en place de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel qui interviendra dans les prochaines semaines », a affirmé M. Sellal.

Il a souligné qu’ »un dispositif d’agrément pour les opérateurs désirant offrir un service de communication télévisuel et radiophonique a été mis en place sur la base d’un cahier des charges qui vient d’être finalisé et qui fixe clairement les droits et obligations dans ce domaine d’activité ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email