Affaire des étudiants algériens arnaqués sur le net : les principaux auteurs arrêtés – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Affaire des étudiants algériens arnaqués sur le net : les principaux auteurs arrêtés

Affaire des étudiants algériens arnaqués sur le net : les principaux auteurs arrêtés

Les services de la Sûreté nationale ont procédé à l’arrestation des principaux auteurs impliqués dans l’affaire d’escroquerie, par le biais d’une société fictive fictive sévissant sur le net, de plus de 75 étudiants algériens ayant émis le vœux de poursuivre leurs études à l’étranger. C’est ce qu’a indiqué ce samedi 15 janvier 2021 un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

L’enquête préliminaire a permis aux services de la Sûreté nationale de démanteler le réseau criminel et d’interpeller les trois principaux auteurs ayant fomenté l’escroquerie avec des ressortissants complices en Ukraine, en Turquie et en Russie, en recourant à des influenceurs algériens sur les réseaux sociaux pour faire leur promotion. Les sièges de cette société fictive ont été localisés à Alger, Annaba, Oran et à l’étranger, a expliqué la DGSN.

Pour escroquer le maximum d’étudiants, les membres de ce réseau ont changé plusieurs fois l’appellation de leur société fictive (INSIDE.COM, FUTURE GATE et SVIT-OSVITI). De ce fait, les étudiants victimes inscrits à leur programme ont révélé l’arnaque sur les réseaux sociaux et certains ont déposé plainte auprès de la police. Les influenceurs algériens qui ont fait la promotion, sur leurs comptes Instagram respectifs, de cette entreprise fantôme sont les très renommés Ryfka, Ines Abdelli et Stanley.

En Ukraine, en Turquie ou encore à Chypre, des dizaines d’étudiants algériens ont été surpris de ne pas trouver leurs noms dans les listes d’inscriptions des universités que cette boite fictive prétendait les avoir inscrits.
Des étudiants auraient payé des sommes allant de 300 à 500 millions de centimes à cette entreprise fictive pour se retrouver en Ukraine sans aucune inscription  ni la moindre prise en charge. Des internautes se sont interrogés comment ces étudiants ont pu obtenir des visas de l’ambassade d’Ukraine en Algérie avec des documents d’inscriptions fictives dans les universités ukrainiennes.

Saisis par ces étudiants, des comptes à grande audience se sont mis à dénoncer cette arnaque. « J’affiche Dz » est un compte Instagram qui a pointé du doigt l’escroquerie et a donné de la visibilité aux victimes sur les réseaux sociaux. Très vite, d’autres compte et pages Facebook ont joint leurs voix et les indignations se sont multipliées.

La DGSN informe, à cet effet, l’opinion publique que ses services compétents, en l’occurrence le service central de lutte contre le crime organisé avait ouvert, mi-décembre 2021, une enquête en coordination avec les juridictions concernant cette affaire, ajoute le texte.

Au total, 75 étudiants algériens ont été victimes d’escroquerie de ce gang qui a proposé, sur les réseaux sociaux, à ces derniers des offres alléchantes, leur faisant croire à la possibilité de s’inscrire pour poursuivre les études dans des universités en Ukraine, Turquie et Russie.

Dans ce cadre, la DGSN a lancé un appel à toutes les éventuelles victimes de ce réseau criminel en vue de se rapprocher du service central de lutte contre le crime organisé situé à Saoula (Alger) ou du plus proche poste de police sur le territoire national pour déposer leurs plaintes et apporter leur témoignages.

La DGSN a assuré que l’opinion publique « sera informée de toute nouveauté concernant cette affaire, après l’aval du Procureur de la République ».

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email