-- -- -- / -- -- --
Nationale

Affaire de l’explosion de gaz à Boufarik: Les accusés libérés

Affaire de l’explosion de gaz à Boufarik:  Les accusés libérés

Après trois audiences et plus de 22 jours de détention, les sept accusés ainsi que les quatre agents de la Sonelgaz ont été libérés devant une salle comble jeudi par le juge près le tribunal de Boufarik mais sont placés sous contrôle judiciaire.

Parents et amis mais surtout les agents de la Sonelgaz sont venus nombreux, en ce jour de procès, pour soutenir leurs collègues incarcérés. Dès que le verdict, la liberté, fut prononcé par le juge, des youyous ont fusé de partout, dans la salle et à l’extérieur du tribunal où il y avait foule.

« Tous les accusés ont été mis en liberté mais ils resteront toujours à la disposition de la justice car l’instruction est toujours en cours », a déclaré l’un des avocats tout heureux, avant d’ajouter qu’« une commission d’experts va être constituée, à la demande de la justice, afin d’approfondir encore plus l’enquête ».

A la sortie du tribunal, le Jeune Indépendant a approché le père de l’un des accusés libérés. Les yeux en larmes, il a déclaré : « C’est une délivrance. El-hamdoullilah, mon fils vient de sortir. Toute la famille vit dans un stress terrible depuis plus de trois semaines. Je suis soulagé de voir mon fils libre. Il va enfin rentrer à la maison. »

Pour rappel, les faits remontent au 18 octobre 2022, lorsqu’une explosion a retenti à 6h20 à la cité Diar El-Boustène, appelée communément ‘’Cheria ou keria’’ à Boufarik.

L’explosion a causé la destruction des murs de façade de deux habitations du premier étage, d’un immeuble de quatre étages. A la première constatation, on a dénombré plusieurs blessés dont quatre personnes d’une même famille, dont trois gravement brûlés.

Après cinq jours d’hospitalisation, la mère, son fils et sa fille ont trouvé la mort. La cause de cette déflagration est due à une fuite de gaz, selon l’enquête qui a été menée de prime abord par le procureur et les services de sécurité, juste après le triste drame qui a mis en émoi toute la population boufarikoise pendant des jours.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email