Affaire Condor: Les frères Benhamadi condamné à la prison – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Affaire Condor: Les frères Benhamadi condamné à la prison

Affaire Condor: Les frères Benhamadi condamné à la prison

Le pôle économique et financier près le tribunal de Sidi M’hamed, à Alger, a prononcé ce lundi 6 décembre des peines allant de cinq  ans à deux ans de prison, contre les frères Benhamadi, propriétaires du groupe Condor, et a acquitté les anciens cadres de Mobilis de toutes les charges retenues contre eux.

En conséquence, le tribunal a prononcé une peine de prison de cinq ans, dont deux ans avec sursis, à l’encontre d’Omar Benhammadi et une amende d’un million de dinars pour avoir conclu des transactions en violation de la loi dans le but d’obtenir des avantages indus.

Pour le même chef d’accusation, Abderrahmane Benhammadi a été condamné à quatre ans de prison, dont deux avec sursis et à une amende d’un million de dinars. Ismail Benhammadi a été condamné à deux ans de prison ferme, avec obligation de payer la même amende.

Les sociétés Travocovia, GB Pharma et Altrapco, filiales du groupe Condor, ont été condamnées à payer une amende de 4 millions de dinars algériens, en plus de verser 10 000 dinars conjointement au Trésor public.

Les anciens dirigeants de la société Mobilis, Saâd Damma et Ahmed Choudar, ainsi que l’ex-directeur de la même société, Mohamed Salah Daas, ont été acquittés de toutes les charges retenues contre eux.

L’ancien ministre des Sports, Mohamed Hattab, qui était poursuivi dans cette affaire en tant que secrétaire général de la wilaya d’Alger, a également été acquitté.

Les peines prononcées contre les autres accusés, y compris les hauts fonctionnaires des directions des transports, allaient d’un an de prison à un million de dinars d’amende et ont acquitté les autres.

Au cours de son réquisitoire le procureur de la République près le pôle pénal spécialisé dans le traitement des affaires liées aux infractions financières et économiques du tribunal de Sidi M’Hamed a requis des peines allant de 6 à 10 ans de prison contre les frères Benhamadi, dirigeants du groupe « Condor », implanté dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj et 40 autres cadres pour plusieurs délits, dont le plus important est la dilapidation des deniers publics, conclusion d’accords non conformes à la règlementation des marchés publics et influence des fonctionnaires à profiter d’avantages indus et corruption.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email