-- -- -- / -- -- --
Nationale

Affaire Bouregâa : L’ONM sollicite l’intervention de Zeghmati

Affaire Bouregâa : L’ONM sollicite l’intervention de Zeghmati

L’Organisation nationale des Moudjahidine (ONM) a sollicité l’intervention du ministre de la Justice, Belkacem Zeghmati, en vue de faire libérer le Moudjahid Lakhdar Bouregâa en détention provisoire à la prison d’El Harrach depuis plus de quatre mois.

« À la lumière du suivi quotidien de l’état de santé du Moudjahid Lakhdar Bouregâa et vu les derniers développements inquiétants de son état de santé, l’Organisation nationale des Moudjahidine vous adresse cette sollicitation, en partant de considérations humaines et historiques, en relation avec lien de ce moudjahid avec la guerre de libération », a écrit, hier, l’ONM qui fait part de son inquiétude quant à l’évolution de l’état de santé de Bouregâa.

La santé du vieux moudjahid a décliné sérieusement ces dernières semaines. Le 5 novembre, il a été admis à l’hôpital Mustapha Bacha d’Alger où il a subi une opération chirurgicale pour une occlusion intestinale.« Comme vous le savez, la détérioration de l’état de santé de (Lakhdar Bouregâa) a nécessité son transfert en urgence de la prison d’El Harrach vers l’hôpital Mustapha Bacha d’Alger. Vu ce développement dramatique, et nonobstant les positions conjoncturelles vis-à-vis de l’actualité et ce qui en a suivi comme conséquences, notre confiance reste entière que vous preniez une initiative qui tienne compte des considérations déjà évoquées, afin de lui permettre de se retrouver au sein de sa famille et de bénéficier d’une meilleure prise en charge que nécessite son état », conclut l’ONM.

Pour rappel, l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM) a réagi à l’arrestation du moudjahid Lakhder Bouregaâ vingt-quatre heures après sa mise en détention préventive.

Dans un long communiqué publié, à l’issue de la réunion des 18 membres du secrétariat national de l’Organisation, l’ONM avait tenu d’abord à rappeler le parcours historique du « grand moudjahid et l’ancien chef militaire de la wilaya IV Lakhdar Bouregaâ », avant d’annoncer d’ester en justice les parties qui ont daigné « proférer des mensonges à dessein à l’encontre son activité militaire » durant la Guerre de libération nationale.

A ce propos, c’était beaucoup plus la télévision publique qui avait diffusé des accusations gratuites à l’endroit du moudjahid. Des dépassements outranciers qui furent dénoncés par cette organisation et par plusieurs personnalités nationales et politiques.

Le portrait dressé par l’ONM est principalement marqué par des exploits militaires réalisés dans les maquis de libération. « Il faut savoir qu’il a rejoint les maquis sous le contrôle de la wilaya IV de l’ALN au début de l’année 1956. Il a été chargé entre autre par les chefs historiques Larbi Ben M’hidi, Abane Ramdane et Ouamrane de contribuer à la formation militaire et politique des jeunes étudiants qui venaient de rejoindre la Révolution », souligne l’ONM.

L’ONM relève également quelques missions dont avait été chargé Lakhdar Bouregaâ après le congrès de la Soummam, dont l’encadrement de « la Katiba Zoubairia qui avait mené de rudes batailles dans la région du centre contre l’armée coloniale. Il était un stratège militaire hors du commun. Ce qui lui a valu d’ailleurs plusieurs promotions militaire et même politique ». Le même communiqué rappelle aussi qu’ « il est passé au grade de capitaine avant d’être promu commandant et chef militaire de la wilaya IV. Bouregaâ était également membre du Conseil national de la Révolution algérienne CNRA ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email