Adhésion de l’Algérie aux BRICS : Le fort appui de la Chine – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Adhésion de l’Algérie aux BRICS : Le fort appui de la Chine

Adhésion de l’Algérie aux BRICS : Le fort appui de la Chine

L’adhésion de l’Algérie aux BRICS semble se préciser davantage depuis la dernière posture russe. La Chine l’un des forts piliers de ce bloc politico-économique émergent vient d’apporter elle aussi son appui à l’accession de l’Algérie.  

A New York ou il participe à la 77e session de l’Assemblée générale de l’ONU le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a apporté le soutien ferme de son pays à l’adhésion de l’Algérie aux BRICS. A ses yeux, l’Algérie est un «grand pays en développement» et un «représentant des économies émergentes».

«La Chine soutient l’Algérie dans son rôle de président tournant de la Ligue arabe et dans la bonne tenue du Sommet arabe et accueille favorablement son adhésion la famille des BRICS», a indiqué M. Wang, cité hier par l’agence Chine Nouvelle, à l’issue de sa rencontre avec le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, en marge de la 77e session de l’Assemblée générale de l’ONU. 

BRICS est l’acronyme du bloc de marchés émergents regroupant le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud et dont la présidence est assurée cette année par Pékin.

Le chef de la diplomatie chinoise a déclaré, par ailleurs, que son pays était « disposé à travailler avec l’Algérie pour jouer un rôle constructif dans la réalisation de la paix mondiale et du développement ».

En juillet dernier, le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, avait affirmé que l’Algérie « s’intéresse aux BRICS, en ce qu’ils constituent une puissance économique et politique ».

« L’adhésion à ce groupe mettrait l’Algérie, pays pionnier du non-alignement, à l’abri des tiraillements entre les deux pôles », avait-il assuré.

Samedi, lors de l’ouverture des travaux de la rencontre Gouvernement-Walis, M. Tebboune a affirmé que l’Algérie avait pour objectif le développement du produit intérieur de manière à pouvoir adhérer aux BRICS. « Nous nous préparons dans ce sens », a-t-il soutenu.

Pour rappel, l’ambassadeur de Russie en Algérie, Valerian Shuvaev, a déclaré dernièrement que Moscou ne s’opposait pas à la volonté de l’Algérie de rejoindre le groupe des BRICS. « La Russie n’a aucune objection au désir de l’Algérie de rejoindre le groupe BRICS, et le président Tebboune a écrit au président Poutine à ce sujet », a déclaré Shuvaev lors d’une conférence de presse au siège de l’ambassade de Russie en Algérie.

Le diplomate russe a indiqué qu’il y avait une décision préliminaire d’effectuer une visite du président Tebboune en Russie avant la fin de l’année. Valerian Shuvaev a révélé que des événements importants attendaient les relations bilatérales entre les deux pays jusqu’à la fin de l’année.

Il a ajouté : « Nous cherchons à élargir les domaines de la coopération civile entre l’Algérie et la Russie, et nous travaillons dur pour renforcer le partenariat dans le domaine de l’énergie, les mines, l’industrie et la recherche scientifique », selon la même source.

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email