-- -- -- / -- -- --
Nationale

Adhésion de l’Algérie à l’OMC : Les derniers détails réglés en octobre

Adhésion de l’Algérie à l’OMC : Les derniers détails réglés en octobre

Le ministre du Commerce, Amara Benyounès, a fait savoir, hier, à Alger que les derniers détails pour l’adhésion de l’Algérie à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) seront examinés le mois prochain.

« Vers la fin octobre, nous règlerons certains détails concernant l’adhésion de l’Algérie à cette organisation », a-t-il affirmé dans des déclarations à la presse, en marge de l’ouverture de la session d’automne des deux chambres du Parlement.

Mais avant, l’Algérie devrait répondre aux questions qui lui ont été adressées par l’OMC. Le ministre a souligné qu’il soumettrait lors de cette rencontre un rapport spécial sur l’état d’avancement du dossier d’adhésion de l’Algérie à l’OMC. La réunion constituera pour le gouvernement algérien une occasion pour exprimer sa position officielle concernant certaines questions et donner les orientations à suivre pour la poursuite du processus de négociations.

« La commission gouvernementale se réunira dans les prochains jours pour déterminer de manière définitive la position de l’Algérie à l’égard de certaines questions qui lui ont été soumises par l’OMC ou par certains de ses membres », a déclaré le ministre sans donner plus de détails sur la nature de ces questions.

L’Algérie a déjà répondu tout au long de 11 rounds de négociations pour son adhésion à l’OMC à 1 933 questions relatives en majorité à des informations inhérentes aux lois et aux réglementations commerciales en vigueur. Elle a également fourni des explications sur le commerce extérieur du pays en général. Elle a reçu en juin dernier, après le 12e round de négociations (mars 2014 à Genève), une série de questions supplémentaires qui lui ont été adressées par l’UE, la Thaïlande et Taïwan.

Généralement, la réponse à ces questions se fait en coordination et en concertation avec les départements ministériels concernés et sous la supervision d’une commission gouvernementale chargée d’évaluer et de suivre les conventions internationales multilatérales sous la supervision du Premier ministre. Ces questions et d’autres mesures figurent parmi les techniques de négociation qu’adopte l’OMC avec tout Etat qui désire y adhérer, a fait observer le ministre. L’ambassadeur argentin, Alberto Dialotto, chef du groupe de travail chargé du dossier d’adhésion de l’Algérie à l’OMC, effectuera en octobre prochain une visite en Algérie où il prendra connaissance de la position officielle de l’Algérie concernant certains points, a indiqué le ministre.

« Ce n’est pas uniquement l’adhésion à l’OMC qui impose à l’Algérie d’opérer certains amendements juridiques mais la gestion économique nationale suppose certains amendements », a indiqué M. Benyounès. Il a, dans ce sens, souligné la nécessité « d’adapter l’économie nationale aux lois internationales ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email