-- -- -- / -- -- --
Nationale

Adel Khemane, PDG d’Algérie Télécom, au Jeune Indépendant : « 2019 sera une année fructueuse »

Adel Khemane, PDG d’Algérie Télécom, au Jeune Indépendant : « 2019 sera une année fructueuse »

Algérie Télécom, l’opérateur historique des télécommunications œuvre à améliorer constamment l’expérience client et les services qu’il offre, par la consolidation de sa stratégie numérique visant à accélérer la transformation numérique dans le pays. A la tête de l’opérateur depuis plus d’une année et demi, Adel Khemane nous a révélé, dans cet entretien, les perspectives de l’entreprise et a abordé les questions relatives à sa stratégie de modernisation. Mais ce n’est pas tout, l’opérateur compte doubler ses investissements et consolider sa politique d’embauche des jeunes, tout en se focalisant sur leur formation. Le premier responsable d’Algérie Télécom aspire à une année 2019 fructueuse, notamment en matière de chiffre d’affaires, et porteuse de plusieurs autres « success stories » pour le grand bonheur de ses clients.

Vous êtes à la tête d’Algérie Télécom depuis un peu plus d’une année. Voulez-vous nous faire une évaluation du travail qui a été accompli ?
Nous nous sommes fixé plusieurs objectifs en début d’année, qui versent tous vers l’amélioration de la qualité de service. Chaque objectif portant plusieurs défis : augmenter la bande passante internationale, mettre à niveau le backbone national, augmenter la capacité des boucles métro, assainir le réseau urbain, moderniser les réseaux et les équipements de transmission… pour arriver à la diminution du taux des dérangements. L’autre objectif étant l’amélioration des relations avec nos clients, en leur fournissant des solutions et des services avec plus de confort, et de la valeur ajoutée, ce qui nécessite une formation de nos jeunes agents et cadres commerciaux, Jusque-là, nous avons formé plus de 7 000 commerciaux et mis à niveau 162 agences commerciales, et ouvert 14 autres ; nous avons déployé la recharge en ligne, sur mobile, et plus récemment sur TPE, et nous avons baissé nos prix, afin de préparer nos clients aux offres de services que nous préparons pour l’année prochaine.

Déjà bien équipée en matière technique, Algérie Télécom s’est mise, ces dernières années, à moderniser l’ensemble de ses infrastructures, et ce à travers tout le pays. Voulez-vous nous citer les principaux projets ?
La bande passante internationale, transitant sur le câble sous-marin SEAMWE4 sortant d’Annaba, était de 461,6 Gigabits/s pour passer à 1.171,75 Gb/s au 30 septembre 2018. Elle a été également consolidée par la mise en place d’une liaison terrestre connectant notre réseau terrestre à celui de la Tunisie, avec un débit de 100 Gb/s afin de servir de liaison de secours, en cas d’incident sur le câble sous-marin, ou d’un pic imprévu dans la consommation de la bande passante internationale.
Deux projets d’envergure ont également connu un avancement substantiel, visant tous les deux à offrir une connectivité plus large, plus sécurisée et résiliente. Ils visent également à soutenir les ambitions économiques vers le continent africain. Le projet de système de câbles sous-marins reliant notre pays à l’Espagne (Oran et Alger, à valence), dit projet ORVAL/ALVAL et projet MEDEX, porte sur le raccordement de notre réseau au système sous-marin international, reliant les États-Unis à l’Asie, à travers la Méditerranée. Il faut citer également le réseau de transport national, le backbone, où certaines wilayas dans le nord-ouest disposaient d’un débit de 540 Gb/s, et que nous avons porté à 1.5 Tb/s, et où des wilayas dans le nord-est disposaient d’un débit de 950 Gb/s, et que nous avons porté à 2.5 Tb/s, en renouvelant les équipements de transport, en dédoublant les liaisons fragiles et en étendant le réseau à des zones non encore connectées à la fibre.

Innover pour pouvoir passer d’un service public à un service au public a tendance à devenir aujourd’hui votre devise. Quelle stratégie adoptez-vous ?
En effet, Algérie Télécom a mis en place une stratégie qui mise sur le développement et le déploiement accéléré du très haut débit pour accompagner les usages croissants de la Data. La noble mission que nous veillons à mettre en œuvre est d’être au service de notre clientèle, à travers la satisfaction de leurs préoccupations par la mise en place de plusieurs offres et services. Comme je le disais, le management est une discipline, le marketing également. Nous parions, dans notre stratégie, sur la formation de nos employés à tous les niveaux.

Quelles sont les nouvelles offres permettant de consolider cette relation ?
La digitalisation de nos services, la baisse des tarifs d’internet, l’augmentation du débit à 2 Mégabits/s minimum, le rechargement du compte ADSL à partir des terminaux mobiles, le lancement de l’offre Idoom fibre moohtarif pour les professionnels, Idoom 4G LTE, le rechargement de secours ainsi que la demande via le web d’une ligne téléphonique.
En matière d’internet, Algérie Télécom a décidé de se lancer dans le très haut débit
L’ensemble des futurs projets de déploiement d’Algérie Télécom seront en fibre optique. Ainsi, au fur et à mesure que notre réseau se ramifie, nos abonnés profiteront, sur l’ensemble du territoire national, de la technologie FTTx.

Le projet du développement de la dorsale nationale en fibre optique avance d’une manière signifiante. Qu’en est-il de son évolution ? 
Dans le cadre du raccordement et de la sécurisation de l’ensemble des wilayas via un réseau national de très haut débit, Algérie Télécom s’est donné pour objectif prioritaire la mise en place d’un nouveau backbone afin d’assurer une augmentation de la capacité de transport par fibre optique qui a atteint 2.15T pour la partie Nord. Le réseau d’Algérie Télécom comporte plusieurs parties : la dorsale (backbone), le réseau métro (à l’intérieur des wilayas) et les ramifications du dernier kilomètre. Pour la dorsale, le réseau compte globalement 140.000 km.

Le projet relatif au câble sous-marin en fibre optique reliant l’Algérie à l’Espagne est quasiment achevé. Peut-on avoir une date de réception du projet ?
Le projet de système de câbles sous-marins reliant notre pays à l’Espagne (Oran et Alger à valence), dit projet ORVAL/ALVAL, a été quasiment achevé, avec le déploiement de 100% de la partie marine reliant Alger, Oran et Valence, et l’achèvement des trois stations d’atterrissement. L’achèvement définitif et la mise en service de ce projet restent tributaires de la réalisation de travaux de raccordement devant durer quelques semaines, qui sont eux-mêmes tributaires du consentement des autorités espagnoles. Ce système renforcera la bande passante internationale par 400 Gb/s et sera extensible jusqu’à 10 Tb/s

Qu’en est-il de de l’autre projet phare MEDEX ?
Le projet MEDEX, portant sur le raccordement de notre réseau au système sous-marin international, reliant les États-Unis à l’Asie à travers la Méditerranée, est en phase d’achèvement. Les études techniques et la fouille du fond marin sont finalisées, de même que les procédures administratives et financières qui sont elles aussi achevées. Le déploiement a commencé dimanche 2 décembre et sera achevé dans les jours qui suivent, où commenceront les tests d’énergie, puis de transmission et qui dureront quelques semaines. Ce système renforcera la bande passante internationale par 200 Gb/s et sera extensible jusqu’à 2,2 Tb/s.

Les gens ont tendance à oublier qu’Algérie Télécom a énormément développé son service « Ligne fixe ». Voulez-vous nous éclairer sur ce sujet ?
Le réseau de communication distribué aux citoyens a été intensifié et modernisé. En effet, Algérie Telecom poursuit la modernisation et l’extension de son réseau de distribution. L’année dernière, nous avons atteint plus de 5,4 millions de lignes téléphoniques fixes, dont 700 000 dans le sud du pays, et environ 1,3 million de lignes sans fil 4GLTE, dont 240 000 dans le Sud.

Peut-on savoir davantage sur la stratégie et les attentes d’Algérie Télécom ?
Nous sommes l’opérateur historique. Notre stratégie, en plus de nous adapter avec les avancées technologiques, vise à s’aligner avec les axes directeurs de la politique des pouvoirs publics. Il est primordial pour nous de souligner que la vision portée par le programme de son Excellence le président de la République édicte clairement que l’accès aux technologies et à la modernité doit être équitable, pour tous, partout sur le territoire national. Aussi, nous nous sommes fait un devoir de dimensionner nos investissements sur l’ensemble du territoire, en bannissant les modèles économiques basés sur les niches lucratives qui ne s’adaptent pas avec les principes louables prônés dans notre pays. Ce que nous attendons, c’est que le collectif soit avisé par rapport à l’omniprésence des réseaux de télécommunications, qui sont indispensables pour offrir un service de qualité. Aussi, nous espérons que même les particuliers, en plus des collectivités locales, prévoient les réservations nécessaires à leur déploiement, au même titre que le déploiement des réseaux de l’eau ou de l’électricité. Cela accélérera le raccordement et sauvegardera l’aspect urbain de nos cités. Il est également important de préciser que nos attentes sont focalisées sur une année fructueuse, avec un chiffre d’affaires qui augmente et un résultat bénéficiaire plus confortable.
Cela nous permettra de doubler nos investissements et consolider notre politique d’embauche des jeunes, que nous formons et nous initions à ce métier passionnant.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email