Activités des pharmaciens d’officine: Levée des mesures restrictives – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Activités des pharmaciens d’officine: Levée des mesures restrictives

Activités des pharmaciens d’officine:  Levée des mesures restrictives

Les restrictions imposées aux activités des pharmaciens d’officine ont été levées à l’issue de l’audience accordée par le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, au Syndicat national algérien des pharmaciens d’officine (SNAPO). C’est ce qu’à déclarer ce mardi, au Jeune indépendant, le président du Syndicat, Karim Merghemi.

Le ministre du Commerce et de la Promotion des Exportations a reçu la délégation des membres du syndicat mené par son président, lundi dernier, au siège du ministère.

Suite à cette rencontre, le président du SNAPO a tenu à exprimer sa satisfaction quant à l’aboutissement des revendications des pharmaciens d’officine ayant trait aux dernières modifications apportées dans la nomenclature des activités économiques de la pharmacie inscrite au registre du commerce. Pour rappel, les modifications ont imposé de nombreuses restrictions aux pharmaciens.

Le Dr Merghemi a déclaré à ce sujet : « Après avoir écouté avec attention nos doléances, le ministre a pris comme mesure de se référer, dorénavant, à la nomenclature des activités pharmaceutiques avant les dernières modifications ».

Il a ajouté que les pharmaciens d’officine vont réintégrer toutes les missions et prérogatives revendiquées auparavant sur le contenu du registre de commerce de l’activité de l’officine. Il a précisé que ces prérogatives sont citées dans la loi de la santé 18-11 (article 249, 207, 212, 213 et 179) ainsi que dans le décret exécutif 92-279 et les arrêtés ministériels en cours de validité.

A l’issue de cette rencontre, il a également été adopté la décision de la mise en place d’une commission technique multisectorielle regroupant des représentants des ministères du Commerce et de la Santé et des membres du SNAPO. Cette commission sera chargée de l’examen de toutes les questions liées à la profession, notamment l’activité du pharmacien portant le code 602101 au registre de commerce.

Dans le cadre de cette commission, il sera également étudié en détails les différente missions et prérogatives du pharmacien selon la loi 18/11 et les textes d’application qui régissent l’activité de la pharmacie

M. Merghemi a tenu à exprimer sa satisfaction et sa gratitude au ministre du Commerce qui a « fait preuve de réactivité et de volonté de prendre en charge toutes les préoccupations professionnelles liées à son secteur ministériel ».

Selon le syndicaliste, le SNAPO a apprécié le fait que le ministre a salué les efforts déployés par les pharmaciens au service du secteur de la santé. Il a fait savoir que M. Zitouni a également relevé leur contribution au succès de la politique de l’Etat dans la promotion de l’industrie pharmaceutique nationale et des médicaments génériques.

Pour rappel, le Syndicat national des pharmaciens d’officine (SNAPO) avait, il y a plus d’une semaine, dénoncé et alerté sur les conséquences des dernières modifications apportées au registre du commerce des officines de ville qui interdisent aux pharmaciens de vendre des dispositifs médicaux, des produits de parapharmacie ainsi que de prodiguer les actes et services liés à la santé.

Ces récentes modifications avaient été apportées par la commission nationale de la nomenclature des activités économiques du ministère du Commerce. Celle-ci avait limité l’activité des pharmacies à la vente de médicaments uniquement.

Selon ces modifications, les pharmaciens d’officine se sont vu interdire la commercialisation des dispositifs médicaux, à l’exemple des bandelettes de test de glycémie ou des sondes urinaires. Il était également interdit aux pharmaciens de vendre et d’utiliser des réactifs de tests rapides ainsi que de fournir certains services liés à la santé telle la vaccination. Suite à ces modifications restrictives, le SNAPO avait alerté l’opinion publique et les autorités concernées sur les conséquences très graves sur la santé publique des citoyens et ssur les profondes perturbations dans le système de santé.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email