-- -- -- / -- -- --
Nationale

Acte 38 de la manifestation citoyenne : Forte détermination

Acte 38 de la manifestation citoyenne : Forte détermination

Le 38e vendredi de manifestation citoyenne pacifique a vu une très forte mobilisation malgré les aléas « humains et naturels » qui, visiblement, n’ont pas entamé la détermination des manifestants. Des milliers de personnes ont, effectivement, investi la rue en ce vendredi pluvieux pour réaffirmer leurs revendications axées essentiellement sur l’amorce d’un changement radical à l’effet d’instaurer un Etat de droit.

Les foules ayant déferlé sur les artères d’Alger-centre ont ainsi souligné leur rejet de la tenue de l’élection du 12 décembre prochain dans les conditions actuelles et exigé le départ du régime contesté : « ulac el’vot » (pas de vote), « makach el’vot ya serakine » (pas de vote, les voleurs), « walah manvoté, système dégage » (je ne voterai pas, système dégage !), assènaient les marcheurs qui semblaient « eux aussi vouloir aller jusqu’au bout » de leur combat.

C’est en scandant le fameux slogan « dawla madanya machi askarya » que les manifestants, hommes et femmes, jeunes ou âgés, ont sillonné les rues d’Alger-centre en cette 38e marche populaire sous une pluie fine. Depuis l’enclenchement de la « révolution du sourire », et en dépit de toutes les embûches qu’il a pu surmonter, le peuple est décidé d’être le seul héros et maître de son avenir. Il continue de résister et de maintenir, de la sorte, la pression dans un duel avec le pouvoir en place.

Les Algériens, qui ont toujours fait preuve d’une solidarité et d’une unité sans égal, n’ont pas omis d’observer une minute de silence à la mémoire des martyrs de l’attentat terroriste de Tipasa survenu la semaine dernière. Un moment plein d’émotion et très significatif à même de s’inscrire en droite ligne avec le slogan phare du mouvement populaire du 22 février. « Djeich , chaâb khawa khawa », « echouhada rabi yerhamhoum » (que Dieu prenne les martyrs en Sa miséricorde), lançaient les marcheurs résolus dans la communion fraternelle.

Une ambiance qui n’a rien à envier à celle vécue vendredi précédent qui, par un heureux hasard du calendrier, avait coïncidé avec le 1e novembre. Comme il est d’usage dans les traditions de la manifestation hebdomadaire, les trois principaux cortèges se sont ébranlés massivement juste après la prière du vendredi. Celui du 1e-Mai passant par la rue Hassiba-Benbouali, celui venant de Bab El-oued et La Casbah se dirigeant vers la Grande poste via la rue Asselah-Hocine, et celui de la rue Didouche-Mourad déboulant vers le point de convergence, à savoir la place de la Grande poste, un des symboles incontestables de la révolution du 22 février.

Des cris de détresse, genre « Ya Ali », fusaient de temps à autre, comme pour entrecouper le florilège de slogans scandés à gorges déployées et signifier l’insatisfaction, voire le chagrin que ces contestataires éprouvent face à la situation désastreuse du pays. « ba3ouha ya Ali », poursuivaient-ils plus explicitement.

Aussi, les manifestants ont fustigé les magistrats qui ont tourné le dos au mouvement populaire, ayant renoncé à leur éphémère mouvement de grève après avoir obtenu des garanties quant à la préservation de leurs « étroits intérêts ». « yala el-3ar adala b’dinnar » (quelle honte, la justice s’achète en dinar), entonnaient-ils. Non sans revendiquer la libération des détenus d’opinion, auxquels ils expriment leur total soutien, en clamant lors des marches hebdomadaires « libérez les détenus, libérez nos enfants ».

Autant dire qu’il est inconcevable de faire abstraction de ce torrent humain qui continue à se déverser, chaque mardi et vendredi, dans la capitale comme dans les autres wilayas pour faire entendre sa voix, pour ainsi dire que les Algériens aspirent à une rupture avec l’ancien système et qu’il n’est plus question de retourner à l’avant-22 février 2019.

Somme toute, ce 38e acte sera marqué, tout comme tant d’autres vendredis et mardis, d’une pierre blanche.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email