Accidents de la route: Plus de 2 000 morts depuis janvier – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Accidents de la route: Plus de 2 000 morts depuis janvier

Accidents de la route: Plus de 2 000 morts depuis janvier

Les accidents de la route continuent à endeuiller les familles algériennes. On ne parle plus d’accidents mais d’un véritable terrorisme routier. Dans son dernier bilan des accidents de la route, le commandement général de la Gendarmerie nationale (GN) a fait état de 5 597 accidents de la circulation survenus durant les neuf premiers mois de l’année en cours, causant la mort de plus de 2 000 personnes.

Le représentant de la Gendarmerie nationale, Kamal Boujehit, qui s’exprimait ce dimanche sur les ondes de la Chaîne 1 de la radio nationale, a indiqué que les unités de gendarmerie ont enregistré, depuis janvier 2021, 5 597 accidents de la circulation sur leur territoire national, causant la mort à 2 063 personnes et des blessures dont la gravité varie à 2 871 autres. Des chiffres effarants qui témoignent de l’ampleur du drame répété et quotidien sur nos routes.

L’intervenant a insisté sur le facteur humain qui demeure, selon lui, la principale cause avec un taux de 85,64% d’accidents de la circulation enregistrés durant ces neuf mois de l’année 2021, et ce en raison du non-respect du code de la route, de la vitesse excessive et des dépassements dangereux.

Kamel Boujehit a souligné que le commandement chargé de la route nationale a proposé la duplication des routes témoins d’accidents de la circulation mortels et dangereux, le renforcement des mécanismes de contrôle sur les activités de transport de passagers et de marchandises ainsi que celui des auto-écoles, en plus de l’intensification des cours de formation destinés au moniteurs d’auto-écoles.

Le commandement recommande également de durcir les pénalités pour les accidents de la circulation en cas de récidive, en les doublant en cas d’accidents commis par des conducteurs de transport de voyageurs et de marchandises, en plus d’améliorer l’état du réseau routier qui a sa part de responsabilité dans la recrudescence des accidents de la route. Pour sa part, la chargée de l’information et de la communication à la Délégation nationale à la sécurité routière (DNSR), Fatma Khellaf, a mis l’accent sur la nécessité de renforcer l’action commune pour ancrer la culture routière au sein de la société, face à la recrudescence du nombre de victimes d’accidents de la circulation ces dernières années.

Cette recrudescence du nombre d’accidents est due principalement au facteur humain, à l’excès de vitesse, aux manœuvres dangereuses et au non-respect de la distance de sécurité, a indiqué Mme Khellaf, qui précise que les piétons sont également impliqués dans ces accidents, notamment en zones urbaines, outre les conducteurs de motocyclettes (21%), et ce en dépit du fait qu’elles ne représentent que 2,5% du parc national automobile

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email