Accidents de la route pendant le ramadhan : Sept personnes meurent chaque jour – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Accidents de la route pendant le ramadhan : Sept personnes meurent chaque jour

Accidents de la route pendant le ramadhan : Sept personnes meurent chaque jour

Le commissaire divisionnaire chargé de la délégation nationale à la sécurité routière, Ahmed Naït El-Hocine, a indiqué ce dimanche qu’en moyenne, sept vies sont perdues chaque jour en raison des accidents routiers depuis le début du mois de ramadhan.

Naït El-Hocine a fait savoir que la particularité du mois de ramadhan est l’enregistrement d’une explosion de la sinistralité. « C’est un changement total du comportement des conducteurs. Il y a la somnolence au volant, le manque de sommeil, la fatigue, qui influent négativement sur le comportement du conducteur, sans oublier l’imprudence et la vitesse excessive lors de la conduite de voitures », a-t-il tenu à souligner lors de son passage sur les ondes de la chaîne de la radio nationale.

L’intervenant a poursuivi que depuis 2015, les pouvoirs publics ont accordé une attention particulière au dossier de la sécurité routière à travers la création de la délégation. Les efforts déployés par tous les acteurs ont permis de réduire de moitié environ le bilan annuel des victimes des accidents de la route au cours de la période s’étendant de 2016 à 2021 à 2 500 décès, alors que le nombre annuel était estimé à 4 500 décès avant 2015.

Selon Nait El-Hocine, le travail effectué durant les cinq dernières années a conduit à une amélioration des indicateurs de la sécurité routière. Une situation qui a conduit à un net recul du nombre d’accidents, influant ainsi sur les autres indicateurs que sont les blessés et les décès suite à des accidents corporels de la circulation. Ces résultats encourageants ont été obtenus grâce à la combinaison des efforts déployés par les services de sécurité, notamment grâce au travail de contrôle et de dissuasion, selon le même locuteur. 

S’il est vrai que les accidents de la route ont baissé en cinq ans, il n’en demeure pas moins que sur les deux dernières années, les services de sécurité ont enregistré une augmentation du nombre d’accidents, a souligné M. Naït El-Hocine, ce qui a demandé un effort de plus sur le volet de la prévention et de la sensibilisation, mais aussi dans la modernisation du système de contrôle, de formation et d’examen pour l’obtention du permis de conduire.

En attendant que le bilan du mois de février soit dévoilé à la fin de mars, conformément aux recommandations des Nations unies en vigueur dans ce domaine, qui stipulent qu’il faut attendre 30 jours pour l’inventaire définitif du nombre de victimes, M. Naït El-Hocine a fait savoir qu’au cours du mois de janvier, 283 accidents ont été enregistrés, entraînant la mort de 44 personnes et des blessures à 485 autres.

Il a expliqué que le taux de mortalité en janvier 2024 a augmenté de 16 % par rapport à celui enregistré au cours de la même période de l’année dernière. Le nombre de blessés a augmenté de 18 % et le nombre total d’accidents a également augmenté de 13 %.

Naït El-Hocine a souligné que le facteur humain reste la principale cause de ces accidents, et 30 % des personnes impliquées dans des accidents de la route sont titulaires d’un permis de conduire de moins de deux ans, ce qui nécessite d’intensifier le programme de formation.

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email