-- -- -- / -- -- --
Nationale

Accidents de la route: 22 enfants tués durant le ramadhan

Accidents de la route: 22 enfants tués durant le ramadhan

Le nombre d’enfants morts dans des accidents routiers continue d’augmenter d’une année à une autre, notamment durant ce ramadhan.

Certains chauffeurs fous qui font de la vitesse et des dépassement dangereux ont causé le deuil chez plus d’une vingtaine de familles en ce mois sacré. Vingt-deux enfants ont ainsi trouvé la mort depuis le début du mois du ramadhan dans des accidents routiers, selon un bilan macabre présenté lundi par la cellule de communication de la Protection civile. Celle-ci a annoncé aussi la mort de 16 femmes et de 117 hommes dans les mêmes circonstances.
Concernant les enfants, beaucoup d’entre eux ont été fauchés par des automobilistes au moment où ils tentaient de traverser la route. Selon la Protection civile, une mère en compagnie à sa fillette ont été tuées suite à un accident de la circulation survenu sur la route reliant Blida à Aïn Defla.
Pis encore, durant la journée d’avant-hier, cette fois à Béchar, quatre personnes dont deux enfants sont décédées carbonisées et trois autres blessées suite à une collision entre un véhicule léger et un minibus, sur la route de la commune et daïra de Béni Abbès. 
La Protection civile a rappelé également que durant la journée d’avant-hier, plusieurs accidents de la circulation ont été enregistrés, dont seize les plus mortels ont causé le décès de 17 personnes, dont des enfants, et fait 35 blessés, lesquels ont été traités sur place avant d’être évacués vers les structures hospitalières.

165 écoliers fauchés devant leur école en un an

L’hécatombe routière fait, chaque année, des milliers de morts dont des enfants. Les accidents de la route causent, chaque année, entre 4 000 et 5 000 morts ainsi que des dizaines de milliers de blessés dans notre pays.
Durant la saison scolaire 2014/2015, pas moins de 165 écoliers âgés de 6 à 15 ans sont décédés et 2 837 autres ont été blessés dans des accidents de la circulation, selon les constats des services de sécurité.
Le nombre d’écoliers décédés des suites d’un accident de la route pourrait fort bien être supérieur à ce chiffre déjà alarmant puisque ces statistiques ne concernent que ceux qui sont morts sur les lieux même des accidents et, donc, ne prennent pas en considération le nombre d’enfants morts après être tombés dans le coma.
Les routes continuent à être meurtrières, et ce malgré les multiples mesures prises par les services de sécurité. Pour rappel, la DGSN a limité la vitesse devant les écoles à 30 km/h, dans une action qui avait pour objectif de préserver la vie des écoliers.

Ainsi, malgré les mesures draconiennes prises par les pouvoirs publics à l’encontre des usagers de la route, à travers le durcissement des mesures de répression envers les chauffeurs ayant commis de graves infractions au code de la route, il semble que la situation demeure inchangée, si ce n’est qu’elle empire avec son lot effrayant de morts sur les routes.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email