-- -- -- / -- -- --
Nationale

Abdeslam Chelghoum s’entretient avec l’ambassadeur chinois à Alger

Abdeslam Chelghoum s’entretient avec l’ambassadeur chinois à Alger

Les relations de coopération entre l’Algérie et la Chine sérieusement commencent à se renforcer dans beaucoup de domaines, notamment l’agriculture, et ce suite à la dernière visite effectuée en Chine par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal. 

Pour rappel, c’est dans la capitale chinoise, Pékin, qu’Abdelmalek Sellal avait souligné la nécessité de renforcer le partenariat stratégique entre les deux pays en déclarant qu’ »au-delà de la dimension commerciale entre les deux pays,… il s’agit pour nous aujourd’hui, d’encourager les investisseurs chinois à s’impliquer davantage dans la réalisation des programmes et projets structurants ».

Faisant suite au programme tracé par le gouvernement, le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdeslam Chelghoum, a estimé urgent de traduire sur le terrain les engagements pris entre les deux parties algérienne et chinoise. La dernière rencontre entre le ministre et l’ambassadeur de Chine en Algérie démontre on ne peut mieux la volonté de l’Algérie de renforcer la coopération avec la Chine.

A ce titre, Abdeslam Chelghoum a reçu en audience, au siège de son département, l’ambassadeur de Chine en Algérie. Les discussions entre les deux parties ont porté justement sur les relations bilatérales dans les domaines agricole et de l’économie rurale.

Contacté par nos soins, M. Chelghoum a indiqué que son département poursuit « les engagements de l’Algérie vis-à-vis du renforcement des relations de partenariat avec la Chine, notamment en matière d’investissement dans différentes filières jugées stratégiques ».

Et d’ajouter que « d’autres prévisions d’échanges et de coopération sont attendues dans les domaines technique et scientifique ». De son côté, l’ambassadeur de Chine a manifesté la volonté de son gouvernement d’accompagner l’Algérie dans le développement du secteur de l’agriculture.

Les deux parties ont convenu d’identifier les principaux axes de coopération et les moyens à mettre en œuvre en vue d’asseoir une stratégie de relance de l’agriculture selon les besoins exprimés. C’est le mot-clé du Premier ministre, car lui-même avait souligné que « l’Algérie possède des atouts et la forte volonté de se développer ». Avant d’ajouter que « le plan quinquennal 2015-2019 s’inscrit dans cette perspective ».

Les potentialités de la Chine ne sont pas à présenter, puisque c’est la deuxième année consécutive que ce pays se place comme premier partenaire commercial de l’Algérie.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email