-- -- -- / -- -- --
Nationale

Abdelmoumène Khalifa à la barre après plusieurs années d’attente

Abdelmoumène Khalifa à la barre après plusieurs années d’attente

Le procès après cassation de l’affaire de la caisse centrale de Khalifa Bank dans lequel est impliqué le golden boy, Abdelmoumen Rafik Khalifa, condamné par contumace en 2007, à la réclusion à vie par le même tribunal autrement composé, s’ouvrira aujourd’hui au tribunal criminel de Blida, sauf imprévu.

Le procès qui devait se dérouler le 02 avril 2013 a été reporté pour confirmer les cas de décès de deux accusés et pour convoquer les accusés absents, a indiqué le président de séance, le juge Antar Menouar. L’audience du procès après cassation de l’affaire de la caisse principale de Khalifa Bank a été ajournée en raison de l’existence de cas litigieux de procédures nécessitant délibération.

Le juge Antar Menouar avait annoncé rappelons le la suspension de l’audience pour délibérer sur des cas d’accusés décédés et d’un autre ne figurant pas sur la liste des pourvois en cassation acceptés par la Cour suprême. Il s’agit de l’absence dans le dossier de cette affaire de certificats de décès des accusés Djamel Zerrouk (directeur financier de Khalifa Airways dissoute) et Ahmed Barbara (ancien directeur adjoint de mutuelle générale des travailleurs de la poste et des télécommunications).

Le nom de l’accusé Aggoune El Hadi (commerçant), ayant introduit, selon son avocat, M. Abdelkader Brahimi, un pourvoi en cassation ne figure pas sur la liste des accusés, appelés à être rejugés.

L’avocat Ali Meziane a indiqué au juge en charge du dossier qu’un arrêt de la Cour suprême « a révisé cette omission qui devrait être réglée ». S’agissant de l’accusé Ali Aoun (ancien PDG de Saidal), dont le pourvoi en cassation avait été également accepté par la Cour suprême, son absence à l’audience, a été expliquée par ses avocats par son hospitalisation. Ces derniers ont déposé, à cet égard, un dossier médical au tribunal pour justifier cette absence.

Il est à souligner que le tribunal criminel n’avait pas encore été constitué, et que la séance matinale de l’audience a été réservée ce jour là à l’appel des accusés et des témoins. Au total, 75 accusés seront rejugés et quelque 300 témoins seront entendus pour la deuxième fois dans cette affaire. Parmi les accusés, certains étaient absents de même que des témoins parmi lesquels figurent de hauts responsables de l’Etat.

Il convient de rappeler que le premier responsable du scandale financier qui a secoué le pays a été transféré de l’établissement pénitentiaire d’El Harrach vers celui de Blida, avant-hier, sur ordre du procureur général près la cour de Blida qui a déploré tous les moyens matériels et humains pour que le procès se tiendra dans de bonnes conditions. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email