-- -- -- / -- -- --
Nationale

Abdelghani Hamel limogé

Abdelghani Hamel limogé

Abdelghani Hamel, Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN),a été limogé ce mardi 26 juin 2018 par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika. C’est ce qu’a annoncé un communiqué de la présidence . Une décision inattendue qui met fin à huit ans de règne du natif de Sabra à la tête de la police nationale. Il avait été nommé suite à l’assassinat le 24 février 2010 de son prédecesseur Ali Tounsi.  
La présidence a annoncé que le chef de l’Etat a signé deux décrets, l’un mettant fin aux fonctions de Hamel et l’autre portant nomination de M. Mustapha El-Habiri à la tête de ce corps de sécurité, indique un communiqué de la présidence de la République.
“Son excellence, Monsieur Abdelaziz Bouteflika, président de la République, a signé ce jour deux décrets, le premier mettant fin aux fonctions de M. Abdelghani Hamel, en tant que Directeur général de la Sûreté nationale, et le second portant nomination de M. Mustapha El-Habiri à la tête de la DGSN”, précise la même source.
Le limogeage de Hamel intervient au milieu des affaires dites de la cocaine et de la corruption en liaison avec l’homme d’affaires Kamel Chikhi alias “Kamel le boucher” dans laquelle seraient impliqués plusieurs responsables.
Des indiscrétions faisaient état de son limogeage lorqu’un de ses chauffeurs avait été cité dans ces affaires. Cela d’autant qu’on lui prête de nombresues affaires qui lui ont permis d’acquérir plusieurs biens à Adrar et dans l’Ouest du pays, des allégations jamais prouvées.
On écarte pas l’éventualité de limogeage d’autres hauts responsables dont Abdelkader Zoukh, le wali d’Alger.
Cité souvent comme un potentiel successeur du président Bouteflika, Hamel né en 1955 dans le village de Barbata dans la commune de Sabra (daira de Maghnia) s’est engagé dans la gendarmerie à la fin de ses études.
Ingénieur en informatique, il a occupé plusieurs fonctions avant de devenir patron de la garde républicaine en 2008 avec le grade de général. En 2010, il a quitté l’armée et a été nommé à la tête de la DGSN, en remplacement d’Ali Tounsi, tué par le colonel Chouaib Oultache. Ce dernier a été condamné à la peine capitale en février 2017.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email