-- -- -- / -- -- --
Nationale

AADL : Quatre adjoints pour assister Benidir

AADL : Quatre adjoints pour assister Benidir

Le ministre de l’Habitat, Abdelmadjid Tebboune, a nommé quatre adjoints pour assister Lyès Benidir, le directeur général, de l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (AADL), afin d’accélérer la réalisation des 630 000 logements au programme de l’agence.

En application de la décision du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, publiée dans le dernier numéro du Journal officiel, la direction centrale de l’AADL comprend désormais la direction générale adjointe de la maîtrise d’ouvrage, la direction générale adjointe de la souscription et de la commercialisation, la direction générale adjointe de la gestion immobilière et la direction générale adjointe des finances et de l’administration générale.

Dans cette nouvelle organisation visant la répartition des tâches pour améliorer la rentabilité de l’agence, la direction générale adjointe de la maîtrise d’ouvrage est chargée de statuer sur les choix architecturaux, techniques et d’aménagement, de déterminer les sources de financement des programmes de logements, de mettre à leur disposition des assiettes foncières, de procéder à leur lancement effectif et de mettre en place un système de suivi des projets.

Cette direction est appelée également à veiller sur la passation des marchés dans les délais requis et devra situer les responsabilités dans le cas de retards et mettre en place un système de payement des situations permettant la prise en charge des préoccupations des entreprises de réalisation et la réduction des retards dans le lancement des projets. 

Pour sa part, la direction générale adjointe de la souscription et de la commercialisation chapeautera le suivi de la souscription, le contrôle du fichier des souscripteurs et veiller à son assainissement pour s’assurer de la transparence dans la distribution des logements.

La direction générale adjointe de la gestion immobilière est chargée, quant à elle, d’organiser les procédures liées aux actes notariaux et la mise en place d’un dispositif adéquat pour la gestion du patrimoine et en assurer le contrôle et de procéder à tout contrôle inopiné pour s’assurer de la légalité de son exploitation.

Elle doit aussi contrôler l’activité de l’organisme de gestion du parc immobilier par l’élaboration et la mise en œuvre des règles d’entretien et de maintenance de ce parc, permettant de résoudre les problèmes de sécurité, d’hygiènes et des ascenseurs que connaissent actuellement les cités AADL.

En plus de ces structures, il est mis à la disposition du directeur général de l’Agence une direction de l’audit et du contrôle de gestion chargée de déceler et corriger toute anomalie relevée dans l’application des normes et méthodes de gestion. Il est également procédé à l’installation de six directions régionales. Il s’agit de la direction Alger Est (centre Est), Alger Ouest (Centre Ouest), Oran (Wilayas Ouest), Constantine (Wilayas Est), Annaba (wilayas de l’Est) et Ouargla (Sud).

Les directions régionales disposent, dans la limite de leurs attributions, de l’autonomie financière en matière de maîtrise d’ouvrage, de gestion et de ressources humaines et matérielles, de la gestion immobilière, de la souscription et de commercialisation. Ces directions régionales sont chargées, entre autres, d’établir les cahiers de charges, les appels d’offres et d’assurer les règlements des litiges et contentieux pouvant naître à l’occasion de l’exécution des marchés. 

Le nouvel organigramme prévoit également des directions de projets au niveau de chaque wilaya pour coordonner les missions de l’ensemble des intervenants sur les chantiers (entreprises de réalisation, bureaux d’études, laboratoires, contrôle technique) et de contrôler les attachements et les situations des travaux. 

Cette nouvelle organisation est censée permettre plus de célérité d’exécution des projets, la décentralisation de la décision et éviter les lenteurs dans la livraison des chantiers. Cela d’autant que l’AADL prévoit la construction de 230.000 pour le programme AADl 2 avant 2018 et 400.000 autres unités lors du prochain programme quinquennal. 

Le programme AADL 2 compte quelque 700.000 souscripteurs. Depuis son lancement en 2001, quelque 65 000 logements ont été livrés avec des retards de presque 10 ans dans certains chantiers faute d’assiettes de terrain. Quelque 150 000 logements seront livrés avant la fin de 2015, selon M. Tebboune.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email