AADL 2013 : Les souscripteurs réclament leurs affectations – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

AADL 2013 : Les souscripteurs réclament leurs affectations

AADL 2013 : Les souscripteurs réclament leurs affectations

Quelques centaines de souscripteurs au programme de logement de la formule location-vente AADL 2 (2013) de la wilaya d’Alger, ayant déposé des recours pour divers motifs au niveau du ministère de l’Habitat et n’ayant pas reçu leurs attestation d’affectation, lancent un appel au président de la République pour intervenir et accélérer l’achèvement total des affectations.

Dans une lettre ouverte adressée au président de la République, ces souscripteurs, issus de plusieurs communes d’Alger et qui font partie du quota 7, se disent délaissés et marginalisés par les responsables du ministère de l’Habitat mais également par l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (AADL). Ces derniers affirment qu’ils attendent toujours l’octroi des certificats d’affectation, documents cruciaux indiquant la localisation précise du logement, l’étage, le numéro d’appartement ainsi que le nombre de pièces.

« Après que leurs recours ont été acceptés par le ministère de l’Habitat, des centaines de souscripteurs, ayant payé pour plusieurs d’entre eux jusqu’à trois tranches, attendent leurs affectations pour bénéficier de leurs logements. Malheureusement, aucune suite n’a été donnée à nos doléances à ce jour. C’est inadmissible », a indiqué au Jeune Indépendant Smail, l’un des souscripteurs. Le contestataire a fait savoir que les souscripteurs en question ont fait part de leur ras-le-bol et dénoncent « l’incapacité de l’Agence AADL à mettre en œuvre les promesses du ministre de l’Habitat, annoncées à diverses reprises et devant les médias, exigeant la délivrance des attestations d’affectation à tous les souscripteurs restants avant le 5 juillet 2024, date d’ouverture des inscriptions pour AADL 3 ».

« Après que toutes les portes nous ont été fermées au nez et que nous n’avons plus trouvé d’oreille à l’écoute de nos revendications, nous avons fait appel au président de la République, en sa qualité de premier juge du pays, pour intervenir et répondre à nos revendications dans les plus brefs délais », lit-on dans la lettre adressée au président de la République.  

Les souscripteurs estiment que cet état de fait est une « violation » des instructions du ministre de l’Habitat, mais elle leur nuit aussi en tant que souscripteurs, prolongeant ainsi leurs souffrances qui précèdent l’obtention de leur droit au logement.

« Cette violation nuit à la crédibilité du ministère de l’Habitat et donne l’impression que les instructions ministérielles sont devenues de simples discours populistes destinés à la consommation », précisent les contestataires dans leur lettre ouverte.

« Nous vous demandons, Monsieur le Président, comme vous nous l’avez toujours promis, d’intervenir afin de résoudre cette question cruciale pour nous, et d’émettre des ordres qui soient dans l’intérêt des souscripteurs, afin de bénéficier des attestations d’affectation dans les plus brefs délais possibles », concluent les souscripteurs. Il convient de rappeler que ces derniers avaient fait le choix de leurs logements au niveau de trois sites d’Alger (Réghaïa, El-Harrach et Sidi Abdallah).

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email