-- -- -- / -- -- --
Nationale

AADL 2 Bouinan : Les sites 2600 et 1000 inhabitables en raison d’un mont de déblais

AADL 2 Bouinan : Les sites 2600 et 1000 inhabitables en raison d’un mont de déblais
Un mont de déblais qui défigure le site

Alors que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a exhorté le ministre de l’Habitat, lors de la dernière réunion du Conseil des ministres, d’accorder plus d’importance aux programmes de logement, notamment les projets AADL, les sites 2600 et 1000 de la nouvelle ville Bouinan, destinés aux souscripteurs algérois, connaissent un vrai-faux problème. Les souscripteurs du projet en question font état d’une “montagne” de déblais d’un volume de 1 million de mètres cubes entourant les îlots 25,26 et 27, rendant ainsi les deux sites «inhabitables».

De visu, la hauteur de ces déblais dépasse le niveau du 5e étage des bâtiments, d’où l’inquiétude des souscripteurs, dont une partie s’est déjà vu remettre les clés alors que le projet est, selon eux, encore en chantier en raison de ces immenses tas de terres entassés depuis le lancement des travaux.

«Nous sommes parmi les premiers souscripteurs de l’AADL 2 et nous avons reçu nos attestations d’affectation définitive en 2019 alors que le projet était à la traîne et avançait au compte-goutte. Nous avons essayé de suivre l’avancement des travaux au niveau du site et, depuis, les choses ont commencé à bouger. Mais le problème qui se pose aujourd’hui, c’est cette montagne de déblais érigée en plein site et qui constitue un vrai risque», a indiqué ce lundi au Jeune Indépendant Nadir, l’un des souscripteurs du site 2600.

Selon ses précisions, aucune des parties concernées ne veut assumer la responsabilité de l’évacuation de ces déblais faute d’une décharge pouvant contenir tout ce volume. «Après plusieurs rencontres avec le chef du projet et la direction de l’AADL, la société réalisatrice a entrepris l’évacuation des déblais avant d’être sommée d’arrêter l’opération suite à une intervention du wali de Blida qui exige que ce soit fait à la décharge située à Chiffa pour des raisons écologiques. Chose que la société réalisatrice refuse au vu de l’endroit jugé très éloigné du site», a expliqué Nadir.

Confrontés à un problème qui n’avait pas lieu d’être, les représentants des souscripteurs de Bouinan ont dû frapper à toutes les portes au niveau de la wilaya de Blida et au niveau central, en vain. «Selon certains techniciens spécialistes du projet, l’opération d’évacuation des déblais devait être introduite dans les procédures relatives au projet lors de l’octroi des marchés publics, c’est-à-dire dès son lancement, ce qui n’a pas été le cas», a ajouté Nadir.

Depuis ce différend autour du sort de ces terres, lesquelles entravent la finalisation des travaux liés aux VRD, les autorités se renvoient la balle et laissent les souscripteurs livrés à eux-mêmes dans une situation inextricable alors qu’une partie des souscripteurs a déjà réceptionné les logements et l’autre partie devrait avoir les clés dans quelques mois.

Par ailleurs, en signe de protestation, les souscripteurs ont observé plusieurs sit-in au sein des sites 2600 et 1000 logements, mais aussi devant le siège du ministère de l’Habitat et celui de la direction générale de l’AADL, dont le dernier en date a eu lieu samedi passé sur le site en question. «Au train où vont les choses, nous envisageons d’aller voir le ministre de l’Habitat

samedi prochain et lui demander carrément une délocalisation vers d’autres sites prêts au niveau d’Alger, d’autant plus que nous sommes du premier quota des souscripteurs d’Alger et pas de Blida», a affirmé Nadir.

Pour rappel, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a donné des instructions au ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi, lors du Conseil des ministres tenu dimanche, afin d’accorder plus d’importance à l’achèvement des programmes de logements en cours de réalisation, notamment les projets AADL 2 lancés en 2013.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email