-- -- -- / -- -- --
Op-Ed

A la recherche d’une nouvelle solidarité

Partout dans le monde le ton est grave. C’est la mobilisation générale face à un ennemi invisible, pernicieux et fatal. Le monde avec ses grandes nations et ses puissances a démontré sa totale faiblesse et ses fragilités. Un monde complètement dénudé, n’ayant presque aucune immunité face à cette pandémie des temps modernes.

Mais au-delà des drames et des tragédies humaines et des traces qu’ils peuvent laisser, c’est surtout l’émergence des égoïsmes nationaux, la résurrection des particularismes étatiques. Le chacun pour soi devant l’adversité, et face à un danger commun, domine la planète. La Chine a été laissée seule combattre le coronavirus dès son apparition. Ensuite, l’Italie délaissée dans sa tourmente, puis d’autres nations. L’Union européenne vole en éclats. Aujourd’hui, c’est au tour des pays démunis et pauvres de subir l’isolement international. Toute la communauté mondiale vit son propre confinement. Où est le Conseil de sécurité des Nations Unies ? Où est la solidarité internationale ?

Pis encore. l’Iran est abandonné à son triste sort, ligoté par l’embargo occidental et surtout américain, alors qu’elle demandait les autorisations nécessaires pour l’achat des masques, des bavettes, des gants et du gel hydroalcoolique. Toute un peuple est mis sous séquestre, comme si les millions de Perses n’appartenaient pas à l’humanité et n’avaient jamais fait partie de cette civilisation en déclin.

Depuis quelques jours, des observateurs s’interrogent sur cette paralysie de l’ONU, censée réagir au moindre danger sur l’humanité. Aucun sommet mondial n’est prévu à l’horizon pour mobiliser des ressources et faire face à la pandémie. La guerre est mondiale, mais la riposte est encore confinée. Comment va faire l’Afrique quand le danger gagnera en proportion ?

Les perspectives sont sombres et l’angoisse est perceptible.Cependant, l’espoir d’un sursaut humanitaire existe. L’exemple nous vient encore des Chinois. Hier encore, Pékin en dépit de sa bataille solitaire n’a pas dédaigné d’envoyer un message de solidarité envers Madrid qui commence à découvrir le malheur du coronavirus. “La Chine et l’Espagne seront certainement capables de remporter la victoire finale sur l’épidémie de coronavirus (Covid-19) tant qu’elles feront des efforts conjoints avec la communauté internationales, a déclaré le président chinois Xi Jinping dans un message adressé au roi d’Espagne Felipe VI .

La Chine, a indiqué M. Xi, “soutient fermement les efforts et les mesures de l’Espagne dans la lutte contre le nouveau coronavirus et est prête à partager son expérience en matière de prévention et de contrôle ainsi que ses plans de diagnostic et de traitement, et à apporter son soutien dans la mesure de ses capacités”, rapporte le texte.

L’humanité est une communauté de destin commun, et ce n’est que par la solidarité et la coordination que l’humanité pourra surmonter ce défi de sécurité sanitaire publique.Tout a été dit dans ce message hautement symbolique. Solidarité et partage.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email