-- -- -- / -- -- --
Culture

A la mémoire de Messaoudi et Nouni

A la mémoire de Messaoudi et Nouni

La dixième édition du Festival culturel national de la chanson chaâbi s’annonce avec la qualification de vingt-quatre candidats pour une compétition qui se déroulera du jeudi 25 au mardi 30 juin à Riadh El Feth à Alger.

Lors d’une conférence de presse à Alger, ce dimanche 21 juin, au forum du quotidien national El Moudjahid, consacrée à la présentation du programme de cette nouvelle édition du Festival de la chanson chaâbi, le commissaire Maâmar Guenna, également directeur de l’Office de Riadh El Feth, a précisé que les candidats retenus sont issus de neuf wilayas d’Algérie au terme de la phase de présélection. Des critères de sélection qui reposent sur critères de sélection des ces candidats reposent sur l’exécution vocale, la maîtrise du rythme, l’authenticité du texte, la diction et la présentation de la tenue lors de la soirée.

Après la rupture du jeûne, les soirées seront animées à l’espace Agora de Riad El Feth par les artistes candidats avec un orchestre dirigé par Abdelkrim Amimour, mais aussi en hors compétition par de grands interprètes du genre chaâbi.

Les mélomanes auront alors rendez-vous, lors de la soirée d’ouverture, avec la mezzo-soprano Nassima Chabane qui affectionne le chaâbi autant que son répertoire de musique andalouse. Il y aura également Toufik Aoun, Mohamed Ryad Berejdel, Abdelkader Chercham, l’un des élèves brillants du maître El Hadj Mhamed El Anka, et d’autres vedettes.

Quant à la clôture, elle sera marquée, comme l’an dernier, par Abdelkader Chaou. En dehors de la scène musicale, les après-midi seront consacrés, au cercle Frantz-Fanon à Riadh El Feth, à des ateliers accessibles aux candidats autour de l’apprentissage des rudiments de la musique et du chant chaâbi, Aussi, des conférences thématiques inhérentes à ce patrimoine musical seront animées par des professeurs spécialistes en la matière. « L’aspect académique et scientifique sera de toute évidence mis en avant », d’après M. Guenna, durant ces conférences.

Le poète Ahmed Bouziane interviendra sur Les fonctions de qasidat el melhoune, le professeur Mohamed Mehenek sur L’apprentissage des fondamentaux de la musique et techniques vocales et le Dr. Saada Yacine sur L’étude sociologique du melhoune. Présidé par Lounes Aissaoui, le jury est composé de l’artiste chaâbi Kamel Fardjallah, Mohamed Mehenek, Mohamed Saadaoui, Yacine Saada, Kamel Stambouli et Ahmed Bouziane.

Il se prononcera pour récompenser les trois meilleurs candidats en leur décernant des prix dotés d’une somme d’argent : 500 000 DA pour le premier prix, 300 000 DA pour le deuxième prix et 150 000 DA pour le troisième prix. Un quatrième prix sera attribué, celui du jury qui est de 100 000 DA.

Tout au long de cette manifestation, les festivaliers rendront à titre posthume un hommage aux regrettés Kamel Messaoudi (1961-1998) et Rachid Nouni (1943-1999), deux figures marquantes du chaâbi de la région algéroise. Institué en 2006, le Festival national de la chanson chaâbi s’attelle à la préservation du patrimoine de ce genre de musique populaire et à son authenticité.

Cérémonie d’ouverture
Jeudi 25 juin. 22h. Hommage à Kamel Messaoudi et Rachid Nouni.
Candidats : Saadi Amine d’Alger, Dahouia Baghdad de Chlef, Mokhtar Achouri de Béjaïa, Adda Guerrouani de Tiaret.
L’invitée : Nassima Chabane.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email