-- -- -- / -- -- --
Nationale

95 personnes meurent dans des endroits interdits à la baignade

95 personnes meurent dans des endroits interdits à la baignade

141 cas de décès par noyade ont été enregistrés depuis le 1er juin 2014, dont 95 dans des sites interdits à la baignade, alors que 206 autres personnes l’ont été dans des barrages, des rivières et des retenues d’eau de toutes sortes.

Tel est le triste bilan dressé par les services de la Protection civile depuis le début de la saison estivale, le 1er juin dernier. Une saison qui a enregistré au grand nombre d’estivants, notamment après le mois de ramadhan qui ne rime point avec plage et vacances. La barre des 100 millions de personnes ayant fréquenté les plages cet été a été atteinte. 

Les éléments de la Protection civile ont effectué 58 750 interventions ayant permis de sauver de la noyade 38 219 personnes depuis le 1er juin, tandis que l’on déplore la mort de 141 personnes, dont 95 cas ont été enregistrés dans des plages où la baignade est interdite, selon le même bilan. La baignade dans les réserves d’eau est un phénomène qui ne cesse de se généraliser à travers le territoire national. 

Faute de plages, de piscines, voire de moyens, nombreux sont les enfants qui prennent la direction des lacs, des barrages ou des plages rocheuses où la baignade est interdite. Or, se baigner dans des zones pareilles augmente drastiquement le risque de mort par noyade.
Les éléments de la Protection civile ont ainsi enregistré le décès de 206 personnes dans de tels endroits.

En dépit du dispositif de surveillance élargi aux 360 plages autorisées et les appels à la vigilance, à travers des campagnes de sensibilisation, on compte encore des morts par noyade au quotidien, plus particulièrement dans les plages interdites à la baignade qui constituent un véritable cauchemar pour les autorités concernées, a fait savoir le colonel Achour

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email